Micronutriments et macronutriments. Peut-on s’en contenter pour perdre du poids ?

Les micronutriments, comme les macronutriments, sont de plus en plus recherchés pour pallier les échecs des régimes amaigrissants. Si vous êtes de ceux(celles) désirant perdre du poids de façon peu usuelle, la micronutrition vous inspirera peut-être. Toutefois, il est bon de noter que la micronutrition, appliquée comme régime amincissant, n’est qu’une façon détournée d’utiliser les micronutriments. 

Cet article ne va s’intéresser qu’aux micronutriments. Un second volet sera consacré aux macronutriments.

Les micronutriments en quelques mots

Les micronutriments :

– vitamines : A, B, C, D, K, E ;

– minéraux : magnésium, calcium, phosphore, potassium, … ;

– oligo-éléments : fer, zinc, cuivre, iode, … ;

– acides aminés composant les neurotransmetteurs : dopamine, sérotonine, noradrénaline; 

– acides gras essentiels : oméga 3 et oméga 6 ; 

– probiotiques : bactéries essentielles vivant dans notre intestin ;

– polyphénols et caroténoïdes pour lutter contre l’oxydation des cellules, 

Lire la suite de “Micronutriments et macronutriments. Peut-on s’en contenter pour perdre du poids ?”

Comment faire pour ne pas grossir ? Les vraies questions à se poser

Pour ne pas grossir, vous savez déjà en gros ce qu’il faudrait ne pas faire. Les magazines –et la presse féminine en général– en font l’un des pivots de leur ligne éditoriale. Et de façon régulière, ils offrent à leur lectorat des conseils pour ne pas grossir, accompagnés de programmes ou produits amincissants. 

Je vais parler ici uniquement des conseils pour ne pas grossir.

En voici un rapide récapitulatif :

Les conseils pour ne pas grossir

1. Les aliments à proscrire

Les aliments à fort indice glycémique, dont l’inconvénient majeur est une concentration élevée en sucres rapides. Exemples :  les desserts, les boissons gazeuses sucrées, les jus de fruits, les alcools d’apéritifs…

Lire la suite de “Comment faire pour ne pas grossir ? Les vraies questions à se poser”

Perte de poids rapide : comment s’habituer à sa nouvelle image ?

Une perte de poids rapide peut présenter un danger souvent méconnu. En effet, comme nous l’avons vu dans l’article précédent, une perte de poids rapide peut causer une dissociation temporaire entre sa nouvelle apparence physique et son identité. Pour les ré-associer, un certain travail sur vos croyances, et bien sûr vos émotions, sera nécessaire.

L’enjeu est crucial parce que c’est là que se décide si oui ou non vous reprendrez le poids perdu.

Manger n’est pas anodin. Et manger plus que nécessaire l’est encore moins. Le rapport émotionnel à la nourriture remonte à la petite enfance. Pour certains, tout se passe bien. Pour d’autres, non. Si en plus la famille, la société et l’éducation s’en mêlent, c’est le début d’une longue suite de rapports mouvementés. Et en cas de perte de poids rapide, vous intervenez de façon brutale dans cet équilibre psychologique précaire.

Lire la suite de “Perte de poids rapide : comment s’habituer à sa nouvelle image ?”

Perte de poids : pourquoi est-ce si difficile de ne pas le reprendre ?

Une perte de poids massive et rapide suite à un régime est souvent cause de perte temporaire de repaires identitaires pour celui ou celle qui l’a voulue, mais également d’une reprise toute aussi rapide du poids perdu. En effet, l’image personnelle -ou identité– qui s’était constituée pendant tout ce temps où vous étiez en surpoids se trouve bouleversée par votre nouvelle apparence physique. Et votre inconscient va tout faire pour revenir à votre état passé.

Je vais aborder dans cet article un sujet qui l’est rarement par les sites et les centres d’amaigrissement pour des raisons économiques et commerciales évidentes. 

Ces enseignes s’occupent uniquement de vous faire atteindre le poids désiré en occasionnant une fonte plus ou moins importante de la graisse corporelle, et même parfois des muscles. C’est leur raison d’être. Une fois les objectifs atteints, leur contrat est rempli.

Une perte de poids massive est en général effective après un régime draconien qui fait pencher le fléau de la balance

Il n’empêche que, suite à cette perte de poids, même si vous vous vous félicitez du résultat et contemplez avec ravissement la transformation physique de votre personne, une question majeure demeure. 

Celle de l’identité liée à l’apparence physique après une perte de poids conséquente. 

Lire la suite de “Perte de poids : pourquoi est-ce si difficile de ne pas le reprendre ?”

Se re-motiver : Actions pratiques à mettre en place au quotidien

Se re-motiver est nécessaire si vous avez laissé tomber aux oubliettes un projet ou un rêve qui vous tient à cœur, et qui vous hante depuis un certain temps.

Dans ces cas-là, il y a trois possibilités : soit le remettre au lendemain, soit culpabiliser, soit décider de tirer un trait définitif là-dessus, quitte à regretter plus tard.

Ou alors, se-remotiver…

Dans l’article précédent nous avons vu quelles pouvaient être les raisons cachées de votre renoncement : des émotions négatives et/ou un manque d’engagement. D’où l’importance de se re-motiver.

Ce que l’on gagne généralement à se re-motiver va au-delà de ce que l’on peut espérer. Non seulement l’immense plaisir de satisfaire enfin un rêve longuement chéri, mais la fierté. Sans parler de la confiance en soi renouvelée. Surtout si ce projet vise une transformation physique ou mentale.

Se re-motiver entraine la satisfaction intérieure et la confiance en soi. Se-remotiver leur permet de se développer et de s'affermir

Par conséquent, si vous voulez obtenir ces cadeaux de la vie, il est essentiel de se re-motiver.

Lire la suite de “Se re-motiver : Actions pratiques à mettre en place au quotidien”

Se motiver : se ré-atteler à ses bonnes résolutions en cours d’année

Se motiver est peut-être ce qu’il faut pour se ré-attaquer à ses bonnes résolutions en cours d’année.

L’idée de cet article m’est venue d’un évènement interblogueurs qu’avait organisé Olivier Roland à la fin de l’année dernière. Et même si nous sommes bien avancés dans l’année, j’ai eu envie d’en donner une suite, mais en l’exploitant sous un autre angle. Celui de la motivation.

Se motiver est une expression courante qui, à mon sens, indique une certaine contrainte. En tout cas, que l’on se force –quelles qu’en soient les raisons– à faire quelque chose vers quoi on n’est pas nécessairement porté.

Si par exemple je dis : « je me suis motivée à écrire cet article… », même si cela sonne ok, je n’aurais pas le sentiment d’obtenir le même effet que si je disais : « j’ai eu envie d’écrire cet article… ».

L’utilisation du mot envie suggère immédiatement un certain plaisir. (Ce qui est le cas.) Ou une inclination, comme dirait Pascal.

Lire la suite de “Se motiver : se ré-atteler à ses bonnes résolutions en cours d’année”

Stress et personnalité : comment votre caractère provoque votre stressabilité

Nous avons vu comment fonctionne le cerveau, et comment à cause de l’indépendance des lobes cérébraux, il y a constante possibilité d’ordres conflictuels, et donc, stress. D’où les dysfonctionnements

 

En cas de stress, surtout si votre caractère est plutôt colérique, vous aurez tendance à exploser

La stressabilité naît des dysfonctionnements, qui occasionnent une tendance à stresser quand une situation vous paraît négative ou insolvable. 

Comment intervient le caractère dans une situation de stress ?

En temps normal, les fonctions du cerveau collaborent. Par contre, lorsqu’une situation inhabituelle est perçue comme stressante, les aires cervicales reprennent leur indépendance, et agissent en fonction de l’historique de la personne. 

Si vous êtes une personne ouverte au changement, vous vous adapterez plus facilement à une situation inhabituelle. Vous essayerez de trouver des réponses d’adaptation, et éviterez de tomber dans la peur ou l’affrontement. Par contre, si vous êtes une personne au caractère trempé, voire rigide, vous résisterez et vous en remettrez à vos réponses habituelles, inadaptées dans ce cas-là. C’est alors que vous créerez malgré vous du stress.

Lire la suite de “Stress et personnalité : comment votre caractère provoque votre stressabilité”