Le jeûne, perdre du poids de façon efficace

Le jeûne, l’une des plus anciennes formes d’auto-guérison, est devenu une nouvelle approche pour soigner différents maux occasionnés par nos société de surconsommation. 

Dans certains pays comme l’Allemagne, la Russie ou les États-Unis, le jeûne est considéré comme une alternative au « tout médicament ».

En dépit de diverses attaques de l’industrie pharmaceutique, la validité du jeûne en tant que thérapie a été prouvée à maintes reprises grâce à l’obtention des résultats extraordinaires dans le cas de maladies graves comme le cancer.

Non seulement le jeûne permet de débarrasser l’organisme de ses toxines, mais également de :

  • lutter contre les désordres immunitaires en améliorant le système immunitaire ; 
  • améliorer les performances cognitives ;
  • ralentir le vieillissement ;
  • lutter contre l’apparition de certains cancers.

En outre, il permet d’éliminer les graisses superflues, de réguler le poids et de garder la ligne.

Il existe différentes sortes de jeûne dont :

  • Le jeûne complet (avec eau) ou partiel (avec jus de fruits ou de légumes), 
  • Le jeûne sec (sans eau), 
  • Le jeûne intermittent (16:8, 24h ou deux jours par semaine).

Le jeûne, qu'il soit complet, partiel thérapeutique ou intermittent, est la meilleure méthode pour améliorer sa santé et prévenir les maladies chroniques.

Le tout est de savoir lequel vous convient le mieux. 

Lire la suite de “Le jeûne, perdre du poids de façon efficace”

La solitude, comment l’apprivoiser ?

La solitude, redoutée par certains, recherchée par d’autres, augmente de jour en jour et affecte la totalité des catégories sociales : jeunes, vieux, riches, pauvres, expats, résidents, …. Non seulement dans les grandes villes, mais aussi dans les campagnes. 

Et à l’approche des célébrations et des fêtes, elle se ressent davantage. Mais, qui blâmer ?

Les divisions de la société moderne ? La pauvreté ? Les réseaux sociaux ? …

Selon les statistiques officielles, la solitude est un mix de plusieurs facteurs. Ce qui la rend d’autant plus difficile à cerner. 

Toutefois, quelles qu’en soient les raisons, de plus en plus de personnes se replient sur elles-mêmes. Ce faisant, au lieu de s’ouvrir, leur vie se referme, et sous peu, elles se retrouvent prisonnières de leurs propres décisions et choix.

La solitude serait, alors, moins due à des circonstances extérieures qu’à des conditions créées par certaines habitudes et comportements qui acculeraient progressivement à l’isolement.

Mis à part la pauvreté matérielle, la solitude serait, dans la majorité des cas, le résultat d’une pauvreté psychologique, caractérisée par l’angoisse de se retrouver seul(e) avec soi-même, poussant à rechercher la compagnie à tout prix. 

Lire la suite de “La solitude, comment l’apprivoiser ?”

Se re-motiver : Actions pratiques à mettre en place au quotidien

Se re-motiver est nécessaire si vous avez laissé tomber aux oubliettes un projet ou un rêve qui vous tient à cœur, et qui vous hante depuis un certain temps.

Dans ces cas-là, il y a trois possibilités : soit le remettre au lendemain, soit culpabiliser, soit décider de tirer un trait définitif là-dessus, quitte à regretter plus tard.

Ou alors, se-remotiver…

Dans l’article précédent nous avons vu quelles pouvaient être les raisons cachées de votre renoncement : des émotions négatives et/ou un manque d’engagement. D’où l’importance de se re-motiver.

Ce que l’on gagne généralement à se re-motiver va au-delà de ce que l’on peut espérer. Non seulement l’immense plaisir de satisfaire enfin un rêve longuement chéri, mais la fierté. Sans parler de la confiance en soi renouvelée. Surtout si ce projet vise une transformation physique ou mentale.

Se re-motiver entraine la satisfaction intérieure et la confiance en soi. Se-remotiver leur permet de se développer et de s'affermir

Par conséquent, si vous voulez obtenir ces cadeaux de la vie, il est essentiel de se re-motiver.

Lire la suite de “Se re-motiver : Actions pratiques à mettre en place au quotidien”

Se motiver : se ré-atteler à ses bonnes résolutions en cours d’année

Se motiver est peut-être ce qu’il faut pour se ré-attaquer à ses bonnes résolutions en cours d’année.

L’idée de cet article m’est venue d’un évènement interblogueurs qu’avait organisé Olivier Roland à la fin de l’année dernière. Et même si nous sommes bien avancés dans l’année, j’ai eu envie d’en donner une suite, mais en l’exploitant sous un autre angle. Celui de la motivation.

Se motiver est une expression courante qui, à mon sens, indique une certaine contrainte. En tout cas, que l’on se force –quelles qu’en soient les raisons– à faire quelque chose vers quoi on n’est pas nécessairement porté.

Si par exemple je dis : « je me suis motivée à écrire cet article… », même si cela sonne ok, je n’aurais pas le sentiment d’obtenir le même effet que si je disais : « j’ai eu envie d’écrire cet article… ».

L’utilisation du mot envie suggère immédiatement un certain plaisir. (Ce qui est le cas.) Ou une inclination, comme dirait Pascal.

Lire la suite de “Se motiver : se ré-atteler à ses bonnes résolutions en cours d’année”