Régimes : Les 4 mythes sur la perte de poids

Régimes, signifie généralement limitation de la nourriture et perte de poids assurée. 

Tous les régimes sont conçus sur le même schéma. D’abord réduire les calories. Si ça ne marche pas, vous passerez aux exercices. Et si vous n’avez toujours pas perdu le moindre kilo, vous blâmerez la génétique et condamnerez les graisses. 

Néanmoins, que vous pensiez en termes de réduction des calories, élimination des graisses, capital génétique ou exercices, vous tombez dans le piège des plus grands mythes créés par l’industrie de l’amaigrissement. Car, non seulement ces inventions reposent sur une conception erronée du corps, mais pire encore, elles ne prennent en compte que les conséquences du mal au lieu d’en traiter les causes.

Régimes et exercices. Les exercices sont bon pour la santé mais ne font pas perdre du poids

Le corps n’est pas une machine que l’on règle ou ajuste ici ou là. Quant au poids, il n’est que le symptôme d’un problème plus profond. 

C’est pourquoi, de tous les régimes existant pas un seul ne vous fera perdre du poids.

Passons-les donc en revue.

Régimes et calories 

Habituellement, deux conceptions se disputent la primauté la bagarre des régimes. 

La première est que si vous brûlez plus de calories que vous n’en consommez, plus vite vous maigrirez. Or, il n’en est rien. Si vous croyez que perdre du poids, c’est une affaire de balance énergétique et de calories consommées et brûlées, vous simplifiez à outrance. 

La seconde consiste à réduire de façon drastique les calories dans vos repas, ce qui aura pour conséquence de ralentir votre métabolisme et de vous faire regagner le poids perdu.

Il y a de bonnes et de mauvaises calories. Le corps réagit en fonction des besoins de vos cellules, et surtout en fonction de la qualité de votre nourriture. La nourriture est de l’information qui indique aux cellules ce qu’il faut faire. Chaque bouchée affecte donc vos hormones, la chimie de votre cerveau ainsi que votre métabolisme. Les calories apportées par le sucre causeront le stockage de graisses, celles apportées par les protéines et les graisses encourageront la fonte de graisse. 

Vous pouvez oublier dès maintenant vos tableaux de calories. Ce qui importe, c’est la qualité et non pas la quantité de nourriture.

Il n’existe pas de régimes sur mesure. Vous ne pouvez donc laisser à l’industrie de l’amaigrissement le soin de vous dicter le ou les régimes qui vous conviennent.

La bonne attitude est d’être à l’écoute de votre corps. Il vous fera savoir quels sont ses besoins. Ainsi vous saurez s’il lui faut plus de glucides, de protéines ou de lipides, et adapterez en conséquence votre alimentation. 

Régimes et alimentation. Un bon équilibre de protéines, de glucides et de lipides offrira au corps tout ce dont il a besoin pour fonctionner dans les meilleures conditions possibles.

Régimes et exercices 

Certains régimes, surtout si vous êtes adepte de la musculation, vous feront croire que vous pouvez consommer tant que vous voulez, les exercices vous feront brûler les calories en trop. 

Certes, vous allez développer du muscle, toutefois votre pèse-personne indiquera que vous avez gagné quelques kilos supplémentaires. Ce qui n’est pas très réjouissant si votre intention finale est d’en perdre… 

D’autre part, après les exercices, le corps a besoin d’énergie pour se restaurer. Vous vous jetterez alors sur un soda ou un gâteau afin de l’assouvir. Et en quelques minutes, même s’il s’agit de produits zéro calories, vous avez repris celles que vous aviez si ardûment perdues. 

En outre, ce que l’on ignore souvent, le corps détermine aisément s’il s’agit de calories vides. Et afin de satisfaire ses besoins naturels, il exigera un supplément de nourriture, si possible à forte teneur calorique. Vos exercices n’auront pas servi à grand-chose. Sauf si, vous décidez de vous priver de nourriture…

Les exercices sont excellents pour la santé, mais pas pour perdre du poids. 

Si vous voulez en perdre, la bonne attitude serait de les allier à de bons régimes alimentaires qui répondent aux besoins de votre organisme. 

Régimes et génétique

Lorsque les deux premières préconisations échouent, le troisième mythe vous fera croire que la génétique serait LA cause de votre prise de poids. 

De ce fait, parce que dans votre famille il existe une longue histoire de surpoids ou même d’obésité, s’établira alors dans votre esprit une sorte de résignation. Une croyance limitante s’y installera, qui vous poussera à affirmer : « C’est comme ça, je n’y peux rien ». Ainsi, vous persévérez dans des attitudes confortant vos mauvaises habitudes alimentaires, et donc votre surpoids. 

Se soumettre à cette prétendue fatalité, c’est presque faire insulte à votre intelligence !

Certes, la génétique influe sur votre organisme, surtout s’il s’agit de votre morphotype. Vous aurez alors peut-être tendance à prendre du poids plus rapidement que d’autres personnes. Et, par la même occasion, essayer tous les régimes possibles, ce qui n’arrangera rien. Toutefois, puisque le rôle de la nourriture est de fournir de l’information à l’organisme, vous avez plus de pouvoir sur votre poids que nous ne le pensez.

Régimes et génétique. Si vous prenez du poids facilement cela est certainement lié à votre morphotype.

Selon des études récentes, il existe dans la population générale 32 gènes associés à l’obésité entrant en compte dans seulement 9 pour cent des cas d’obésité. Même si vous les aviez tous, vous ne gagneriez en tout et pour tout  que 35 kg maximum.

S’il y a fatalité, c’est que vous reproduisez inconsciemment ou non de mauvaises habitudes qui vous desservent. Et dans ce cas, quels que soient le ou les régimes que vous entreprendrez, ils seront voués à l’échec.  

La bonne attitude est de faire la différence entre faim et gourmandise. Et ce, en étant attentif(ve) aux signaux que vous envoient votre corps par l’intermédiaire de vos hormones. La leptine, ou hormone de satiété, vous incitera à cesser de manger quand vous aurez assouvi votre faim. Et surtout, évitez de vous gaver de produits non-nourrissants qui alimentent votre gourmandise. 

Régimes et élimination des graisses

Le mythe passe-partout, et par conséquent ayant la peau la plus dure, concerne la consommation de graisses. 

Dans la quasi totalité des régimes, les graisses sont à bannir, parce qu’elles font grossir. Et c’est une grossière erreur !

Non seulement elles ne font pas grossir, mais elles sont indispensables à votre santé et à …la perte de poids. 

Cela peut paraître paradoxal, mais des études montrent qu’en comparant avec des régimes à haute teneur en sucre, les régimes à haute teneur en graisses affectaient différemment votre métabolisme. Les régimes à haute teneur en graisses faisaient brûler 300 calories supplémentaires à ceux(celles) qui les suivaient. C’est l’équivalent de courir pendant une heure sans faire aucun exercice !

En fait, les graisses accélèrent votre métabolisme, alors que le sucre le ralentit. Qui plus est, les bonnes graisses calment les inflammations, les sucres les aggravent…    

La bonne attitude est d’éviter les gras trans, –ceux fabriqués par un procédé d’hydrogénation des huiles insaturées– que l’on trouve dans les plats cuisinés, les viennoiseries, les pâtes à tarte, les céréales, le beurre d’arachide artificiel, la margarine faite d’huiles hydrogénées, … Utilisez plutôt les huiles végétales insaturées : olive, noix, tournesol, ou saturées : huile de palme et noix de coco.

régimes et graisses. les bonnes graisses sont seulement indispensables pour la santé, mais elles font perdre du poids, en ralentissant le métabolisme.

Vous trouverez aussi de bonnes graisses dans certains poissons comme le saumon, le hareng, les sardines ou encore la truite. 

Régimes et conclusion

De tout cela, il en ressort que si vous voulez perdre du poids, il est important de vous prendre en main et de ne surtout pas laisser l’industrie de l’amaigrissement s’en occuper. 

Les régimes ne constituent pas la solution. 

Les régimes quels qu’ils soient n’ont jamais fait leurs preuves. 

La nourriture c’est le seul moyen de communiquer avec votre corps, car seule votre alimentation vous aidera à mieux le comprendre. Certes, le corps est flexible, mais avec certaines limites qui sont dictées par le cerveau.

Le surpoids est souvent lié à un problème plus profond ancré en vous. Il concerne votre rapport à la nourriture. Plus précisément, votre rapport émotionnel à la nourriture.

Certes, nous avons tous plus ou moins un rapport émotionnel à la nourriture, mais dans ce cas, vous laissez vos émotions dominer votre vie. Et lorsque cela devient problématique, il faut intervenir. Car la nourriture devient l’arbre qui cache la forêt.

Régimes. Le coaching peut vous aider à perdre du poids alors que tous les régimes du monde n'y arriveront pas.

Si c’est le cas, je peux vous aider non seulement à vous libérer de cette entrave qui pèse sur votre vie et en même temps perdre votre surpoids. Ce faisant, vous regagnerez votre santé… et votre joie de vivre.

Si vous êtes prêt(e) à passer l’action, prenez une 1/2 heure de consultation gratuite en vous inscrivant ICI. Et décidez après si vous vous engagez plus avant dans le processus.

Ma question du jour

Avez-vous l’un de ces régimes Lequel de ces mythes a influencé votre choix ? 

Réagissez ! Êtes-vous d’accord ? Pas d’accord ? 

Partagez votre avis

D’ici là, vivez pleinement.  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.