Le poids idéal. Êtes-vous sûr(e) et certain(e) d’utiliser la bonne formule ?

Le poids idéal, celui que nous devrions atteindre et conserver, l’un des marronniers de la presse féminine, refait surface.

Avec l’approche de la rentrée, vous aimeriez retourner au travail dans votre meilleure apparence possible. Certes bronzé(e), mais avec un corps mince et affichant le bonheur parfait.

Hélas, l’été est passé par là avec ses fêtes, ses apéros avec les ami(e)s … Votre corps a accumulé quelques kilos dont vous vous passeriez volontiers. D’ailleurs la presse est là pour vous le rappeler. Vous devez retrouver votre poids idéal.

Pour obtenir le poids idéal, pesez vos aliments avant de prendre vos repas

Mais le travail reprend, et vous n’éprouvez pas le besoin d’en rajouter à votre emploi du temps de plus en plus chargé. Par expérience, vous savez que perdre du poids, même 3 ou 5 kilos, n’est pas facile. Car cela signifie régimes amaigrissants, privations, et les excuses pour éviter d’aller déjeuner avec les collègues ou les ami(e)s. Ce que vous préféreriez ne pas avoir à faire.

Mais vous voulez à tout prix ressembler à cette personne svelte à laquelle vous croyez devoir ressembler.

Atteindre votre poids idéal devient votre idée fixe.

Mon intention n’est pas de vous pousser à culpabiliser, ou à surveiller votre poids. Ou même à commencer un régime amaigrissant.
Moi-même, j’aime bien manger, et ne refuse pas les bons petits plats, ou les apéros… !

Quels choix vous restent-ils  ?

À mon sens, les régimes amaigrissants ne servent à rien. Sinon à vous faire reprendre, une fois le régime terminé, plus de poids qu’auparavant. (Voir l’article sur les neurosciences et celui sur les régimes amaigrissants)

Certains régimmes amaigrissants conseillent de manger des salades composées avec des fruits, des légumes basses calories pour faciliter la perte de poids

Si vous êtes motivé(e) ou en avez le courage, il vous reste la salle de sport, les exercices…Mais les résultats se font attendre.

Ou alors, devriez-vous tout laisser tomber, et basta du poids idéal ?

Bien entendu, vous êtes seul(e) juge en la matière. Toutefois, il serait bon de jeter un autre regard sur les quelques kilos que vous pourriez avoir pris pendant l’été. Et plus particulièrement, sur le poids idéal.

J’ai longuement parlé des régimes amaigrissants, et du poids idéal dans mon pdf intitulé : Les 34 erreurs à ne pas commettre si l’on veut perdre du poids. Téléchargez-le ICI. Vous pourrez vous faire une idée plus précise sur les limites des régimes amaigrissants quels qu’ils soient. 

Les pièges du marché de l’amaigrissement : le poids idéal

Le poids idéal, c’est le cheval de bataille de toute une industrie. Ce n’est un secret pour personne, le marché de l’amaigrissement est actif et florissant tout au long de l’année. Et plus spécialement avant et après les vacances, lorsque où vous vous apprêtez à partir ou à retourner au travail.

Le poids idéal, c’est l’offre alléchante –sinon la promesse– de cette industrie, que ce soit aux niveaux des journaux et des magazines, des centres d’amincissement, des pharmacies en ligne ou pas, ou autres officines vendant des produits amaigrissants. …Afin, bien sûr, de vous faire retrouver votre poids idéal.

Pour garder le poids idéal, prenez des produits amaigrissants

Comme toutes ces femmes (ou hommes) qui veulent perdre du poids, vous allez vous empresser de rejoindre le cortège. Même si vous n’avez pas vraiment de kilos à perdre. Vous épierez le moindre bourrelet, la moindre trace de cellulite sur vos cuisses, un ventre trop rebondi et flasque. Et les vêtements un peu trop serrés que vous ressortez de vos tiroirs. Vous êtes bien loin de votre poids idéal… !

La pression monte. Fini le laisser-aller ! Il faut retrouver illico votre poids idéal ! Afin de parader en toute confiance devant vos collègues.

Serez-vous à la hauteur de leur regard critique ?

Cela dit, vous êtes en droit de vous poser des questions. D’avoir des doutes, et de vous dire que cela n’a vraiment pas d’importance. Mais aucun délai n’est accordé à la réflexion. Le mécanisme se met en marche… Inexorablement.

Et même si vous vous sentez bien dans votre peau, les journaux, la télé ou l’Internet vous suggéreront, en s’appuyant sur une pseudo-science, que vous n’avez pas le poids idéal. Allez vérifier ! On ne sait jamais. Vous êtes peut-être en surpoids sans le savoir…!
Vous vous laissez piéger, et passez à l’action.

Après tout, puisque le concept existe, c’est peut-être vrai. La curiosité aidant, la plupart d’entre nous cherchera à savoir si, oui ou non, nous avons atteint le fameux poids idéal.
Et puisque nous sommes entre nous, nous pourrions faire cette recherche ensemble.

À la recherche du poids idéal perdu

1. Quel serait donc votre poids idéal ?
Le poids idéal est souvent, pour la plupart d’entre nous, le poids dicté, à l’appui de soustractions et de divisions, par les médias, journaux ou magazines féminins. Ce sont eux qui établissent les canons de la mode vestimentaire, et qui, de ce fait, fixent non seulement ce que nous devons porter, mais également l’aspect du corps qui le porte. Vous vous sentez donc obligé(e) de vous conformer au diktat, et de rejoindre le gros de la troupe, sous peine de paraître ringard(e) et d’être rejeté(e) par les bonnes âmes qui vous entourent.

Nous ne parlons pas ici des personnes obèses qui ont, elles, besoin d’un suivi médical approprié.

2. Que disent ces maîtres (mètres) du poids idéal ?

En fait, le poids idéal semble être plutôt difficile à déterminer. Un nouveau casse-tête pour vous !

En effet, si l’on en croit ces chercheurs, le poids idéal résulterait d’un savant calcul qui indiquerait avec exactitude quel poids atteindre pour être …en forme ? en bonne santé ? en conformité avec les canons de la mode ? ou en… (Remplissez les blancs.) ?
En tout cas, pour atteindre le graal. Votre poids idéal !

L’ennui, c’est que les calculs diffèrent selon votre système de référence. Chacun s’appuie sur différentes méthodes de calcul afin de déterminer le poids idéal.

pour avoir le poids idéal, il faut des méthodes de calcul de votre poids

3. Les méthodes de calcul

• Si vous suivez la formule de Lorentz (1929), le calcul sera différent selon que vous soyez une femme ou un homme.

Si vous êtes une femme, la formule est : [Taille – 100] – [Taille – 150] / 2,5
Si vous êtes un homme, la formule est : [Taille – 100] – [Taille – 150] / 4
Vous obtiendrez ainsi votre poids idéal en kilos.

• Si cela vous paraît trop tiré par les cheveux, vous pouvez suivre la formule de Broca.
La formule de Broca est réputée pour son extrême simplicité :
Le poids idéal = Taille – 100
Facile, hein !

Il existe deux autres méthodes de calcul, un peu moins connue :

• Celle de Monnerot-Dumaine :
Le poids idéal = [Taille – 100] + [4 x circonférence du poignet]  / 2

• Celle de Creff
Le poids idéal = [Taille – 100] + [âge / 10] x indice
La formule de Creff introduit l’âge et la morphologie, calculée en fonction de trois indices de sveltesse :
– gracile = 0,9
– normal = 1
– trapu = 1.1

Et si tous ces calculs ne vous suffisent pas, vous pouvez ajouter à la liste un tout dernier, l’IMC (Indice de masse corporelle) et parfois l’IMG (indice de masse grasse)

Ce sera développé dans la suite de l’article.

Ma question du jour :

Avez-vous déjà été interpelé par la notion de poids idéal ? Avez-vous calculé le vôtre ? Avez-vous cherché à atteindre votre poids idéal ?

Si oui, la question est maintenant de savoir si c’est par manque de confiance en soi –pour mieux vous intégrer à votre entourage (professionnel ou familial)–, ou par manque d’estime de soi, parce que vous n’aimez pas votre corps, et cherchez à vous en créer un autre. Ou tout simplement par pure curiosité.

À vous de trouver.

D’ici là vivez pleinement

Réagissez. Donnez votre avis.


D’accord ? Pas d’accord ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.