Perdre du poids. Ne pas sous-estimer ces trois attitudes si vous ne voulez pas le reprendre

Perdre du poids serait facile si vous n’essayiez pas de viser un quelconque poids idéal. Dans l’article précédent, nous avons vu que le poids idéal n’existe pas. Le poids du corps varie en fonction de l’âge et des circonstances. La question est de savoir si vous vivez en bonne harmonie avec votre corps. Si oui, vous avez le poids idéal. Sinon… 

1. Qu’est-ce qui fait prendre du poids, même en essayant d’en perdre ?

On grossit, me direz-vous, par manque d’exercices, un mauvais régime alimentaire ou une consommation en excès, la sédentarisation, l’hérédité, l’environnement familial, …

Vous n’avez pas entièrement tort. Le poids du corps humain est, en grande partie, déterminé par l’interaction des gènes et de l’environnement.

Pour perdre du poids, il faut constamment surveiller son poids et réagir au plus vite

Cela dit, on peut se demander pourquoi, dans une même famille, deux sœurs ou deux frères d’âge équivalent absorbant les mêmes quantités de nourriture ne pèsent pas nécessairement le même poids ? Il faudrait peut-être creuser un peu plus.

Je vois neuf raisons essentielles pour lesquelles l’un d’eux grossira même s’il mange correctement. (Voir article ce qu’en pensent les neurosciences.) :

Les quantités absorbées. Surtout d’aliments qui ne sont pas censés faire grossir, ou qui sont bons pour la santé : les noix, amandes, et autres fruits à coque (gras), les fruits secs (sucre). Difficile de n’en manger qu’une seule poignée !  Les jus de fruits qui renferment des quantité de fruits –et de sucre– que l’on ne mangerait jamais d’un coup.

Pour perdre du poids, évitez de manger en quantité des fruits coques à cause du gras

Sauter des repas, ou avaler sa nourriture. En général, quand vous sautez un repas, vous avez tendance à vous « rattraper » sur le repas d’après. En outre, quand vous mangez trop vite, vous avez tendance à manger davantage. Même si vous n’avez pas faim.

L’absence d’exercices garde vos muscles inactifs et augmente le métabolisme de votre corps. Si vous travaillez toute la journée au bureau, pensez à le faire en position debout. Vous pouvez également alterner entre une position debout et assise toutes les heures. C’est bon pour la circulation

Des hormones en déséquilibre, comme dans les cas de problèmes endocriniens (ex : l’hypothyroïdie).

L’insuffisance de bactéries alliées dans l’estomac. D’où la nécessité de prendre des pré- ou probiotiques afin de maintenir un milieu hôte en équilibre et sain.

L’insuffisance ou le manque de sommeil. Des études montrent que ceux qui ne sont pas reposés au réveil, ont des besoins accrus en aliments riches en carbohydrates (pâtes, pain, pommes de terre, …).

La prise de certains médicaments comme les stéroïdes, les médicaments qui traitent le diabète, les dépressions, … C’est l’effet secondaire le moins connu de la prise de ces médications.

L’accumulation de toxines dans le corps qui retiennent les graisses. D’où la nécessité du drainage et du nettoyage de l’organisme.

Des niveaux de stress élevés. Le stress pompe le cortisol et les hormones de stress dans le corps. Ces hormones augmentent la pression sanguine, le glucose, et créent de la graisse autour des organes internes.

Pour un développement plus détaillé de ces points, téléchargez ici le PDF : Les 35 erreurs à ne pas commettre si vous voulez perdre du poids.

2. Perdre du poids durablement ? L’autre façon d’aborder la question

Il est facile de perdre du poids en suivant n’importe quel régime amaigrissant. Néanmoins, comme nous le savons, ceux(celles) qui perdent du poids de cette façon, le reprennent dès la fin du régime. C’est le fameux régime yoyo.

Perdre du poids pour de bon, c'est éviter les régimes amaigrissants yoyo

Il existe des centaines de façons de perdre du poids. La question est de trouver LE régime qui vous corresponde. Et surtout de modifier vos habitudes alimentaires, en prenant en compte des éléments comme l’assimilation des aliments, le temps de digestion…

La première chose à faire, avant de vous jeter sur le premier régime venu, est de vous demander :

• Pourquoi ai-je pris du poids ?

• Est-ce que j’ai besoin de perdre du poids ? Et combien de kilos ?

Et surtout,

• Comment est-ce que je me sens dans mon corps avec ce gain de poids ?

Si vous êtes incapable de répondre avec sincérité à ces trois questions, ce régime, quel qu’il soit, ne vous apportera pas les résultats escomptés.

Oui, vous pouvez perdre du poids durablement, mais pas avec l’aide d’un régime amaigrissant. Faire un régime sert, en premier lieu, à vous rassurer que vous prenez les actions nécessaires en cas de symptômes manifestes : vous n’entrez plus dans vos jeans, vous vous sentez engoncé(e) dans vos vêtements. Vous êtes mal à l’aise dans votre corps.

Cependant, un régime amaigrissant est loin d’être la réponse au mal-être.

C’est simplement une façon détournée d’éluder ce qui se cache derrière le symptôme. Au lieu d’en chercher la cause, vous traitez l’effet : la prise de poids. Et parce que la cause a été négligée, le mal persistera. En privant votre corps de nourriture, vous le punissez jusqu’à ce qu’il vous donne ce que vous désirez : perdre du poids. Toutefois, il recherchera les mêmes réconforts dès que cesseront les privations.

Perdre du poids en faisant des régimes, c'est une façon d'éviter les vraies causes de votre prise de poids

Une autre raison de suivre un régime est celle qui est liée à l’image que l’on se fait de soi. Autrement dit, liée à une question d’identité. Ou mieux, à un manque de confiance ou d’estime en soi. Cette raison est encore plus préjudiciable que la précédente, car elle peut créer des troubles psychiques et menacer votre santé, comme dans l’anorexie.

Dans ces deux cas, vous forcez votre corps à être ce qu’il n’est pas. 

3. Trois raisons à considérer si vous voulez perdre du poids durablement

Comme nous l’avons vu, la majorité des régimes amaigrissants échouent sur le long terme. La plupart de ceux(celles) qui ont suivi un régime, reprennent leur poids initial. Sinon, plus.

Les régimes ne fonctionnent pas pour toutes les raisons citées, mais surtout à cause de ces trois raisons, souvent omises :

1. Ceux(celles) qui veulent perdre du poids ont tendance à ignorer leurs besoins bio-individuels.

Le régime qui correspond à votre sœur, votre meilleur(e) ami(e), votre mère, ne vous correspondra pas nécessairement.

2. Ceux(celles) qui veulent perdre du poids ignore le fonctionnement de l’inconscient.

Pour l’inconscient, et à un niveau plus profond –pour la loi d’attraction–, il est préférable de penser en termes de gain plutôt qu’en termes de perte, ou de manque. Il vaut donc mieux se dire : Qu’est-ce que je gagne à être plus mince ? Que gagne mon corps à se sentir plus libre ? …

3. Ceux(celles) qui veulent perdre du poids ignorent souvent ce qui les nourrit essentiellement.

Ce qui vous nourrit au niveau le plus profond de votre être, ce sont les relations amoureuses (amicales), une carrière satisfaisante, une pratique spirituelle, des exercices réguliers… Le poids n’est pas un indicateur de santé physique, …mais un indicateur de santé psychique et émotionnelle. Votre régime alimentaire n’en est qu’une infime partie. D’ailleurs pour le prouver, se nourrir de pana est une pratique qui s’étend de plus en plus.

Par conséquent, si vous êtes bien dans votre peau, heureux(se), en bonne santé, et portez un regard bienveillant sur votre personne, alors vous avez atteint votre poids idéal.

Si, toutefois, pour des raisons de bien-être personnel ou de santé, vous sentez le besoin de perdre du poids, l’hypnose ou de la PNL, peuvent vous aider. 

4. Perdre du poids : Qu’offrent l’hypnose et la PNL ?

La PNL est une technique d'aide permettant de communiquer et gérer ses émotions

L’hypnose, comme la PNL, traitent les causes de votre prise de poids. Avec l’aide de ces deux méthodes différentes, et éventuellement complémentaires, vous arriverez à obtenir un poids qui vous convienne personnellement, et surtout, de façon durable. Ces deux techniques remonteront à la toute première installation des émotions, croyances et comportements liés à vos choix alimentaires. Et à partir de là, elles pourront rétablir un équilibre soit pour l’hypnose pendant la transe hypnotique avec des injonctions à l’inconscient, soit pour la PNL avec une reprogrammation de vos systèmes de croyances et comportementaux. Dans les deux cas, il s’agira de reprogrammer votre inconscient afin de vous rediriger vers de nouveaux comportements alimentaires. Et ce, définitivement.

Ma question du jour

Si vous cherchez à perdre du poids une fois pour toutes… Oops…, Si vous cherchez à libérer votre corps, est-ce que consulter un(e) hypnothérapeute ou un(e) praticien(ne) en PNL vous paraît envisageable ? Si oui, hésitez-vous à passer à l’acte ? Pourquoi ?

Profitez de ma ½ heure de consultation gratuite pour vous aider à décider. Inscrivez-vous ICI, et je vous rappellerai afin de fixer un rendez-vous.

Ou alors, inscrivez-vous ici à nos ateliers amincissement qui vous permettront de vous libérer de certaines de vos croyances liées à la nourriture et d’installer de nouveaux comportements alimentaires.

D’ici là, portez-vous bien

Réagissez. Donnez votre avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.