Micronutriments et macronutriments. Peut-on s’en contenter pour perdre du poids ?

Les micronutriments, comme les macronutriments, sont de plus en plus recherchés pour pallier les échecs des régimes amaigrissants. Si vous êtes de ceux(celles) désirant perdre du poids de façon peu usuelle, la micronutrition vous inspirera peut-être. Toutefois, il est bon de noter que la micronutrition, appliquée comme régime amincissant, n’est qu’une façon détournée d’utiliser les micronutriments. 

Cet article ne va s’intéresser qu’aux micronutriments. Un second volet sera consacré aux macronutriments.

Les micronutriments en quelques mots

Les micronutriments :

– vitamines : A, B, C, D, K, E ;

– minéraux : magnésium, calcium, phosphore, potassium, … ;

– oligo-éléments : fer, zinc, cuivre, iode, … ;

– acides aminés composant les neurotransmetteurs : dopamine, sérotonine, noradrénaline; 

– acides gras essentiels : oméga 3 et oméga 6 ; 

– probiotiques : bactéries essentielles vivant dans notre intestin ;

– polyphénols et caroténoïdes pour lutter contre l’oxydation des cellules, 

sont des nutriments essentiels à l’organisme. Toutefois, celui-ci n’en a besoin qu’en très petite quantité. 

En effet, les volumes en micronutriments nécessaires à l’organisme ne sont que de 2%, soit une douzaine en tout et pour tout. Le reste étant constitué d’eau et de macronutriments. 

Le rôle essentiel des micronutriments, outre faciliter le fonctionnement du corps, est de le protéger de l’oxydation des cellules. Et ce, grâce à l’action bénéfique des polyphénols (anthocyanes, tanins, isoflavones) que l’on trouve dans les fruits, légumes, céréales, légumineuses, épices, chocolat, thé, vin.

Les micronutriments sont présents dans tous les aliments et ne jouent aucun rôle énergétique

Quoiqu’indispensables à l’organisme, la spécificité des micronutriments est de ne jouer aucun rôle énergétique. Ce qui explique l’intérêt que leur portent un grand nombre de nutritionnistes. 

Toutefois, le rôle des micronutriments ne se limite pas là. Ils sont également chargés de compléter les éventuelles insuffisances alimentaires. Notamment dans les cas d’intolérances alimentaires.

Ce rôle peut, par ailleurs, s’étendre à bien d’autres domaines comme les troubles du :

– système digestif (troubles du transit, ballonnement, …)

– sommeil (anxiété, déprime, stress…)

– système de défense (infections à répétition, intolérances et allergies,..)

– la peau et les phanères (peau sèche, ongles cassants, chute de cheveux,..)

– l’appareil locomoteur (douleurs ostéo-articulaires, musculo-tendineuses,…)

Des micronutriments en abondance

Les micronutriments sont très nombreux. Vous en trouverez dans une grande variété d’aliments. Toutefois, la densité micro nutritionnelle est extrêmement variable d’un aliment à l’autre en fonction de son mode de culture ou de sa conservation. 

Dans les vitamines :

A : carottes, patates douces, citrouille, poivron rouge, … abats ;

B : produits laitiers, œufs, poisson, volaille, viande de bœuf ;

C : citron, piment, fraises, épinards, pommes de terre, … ;

D : céréales, poissons, beurre, lait, fromage ;

K : avocats, raisins, melon, asperges, … ; 

E : épinards, avocats, amandes, huiles végétales, …

Les miconutriments sont souvent présents dans les fruits gorgés de vitamines et de minéraux

Les principaux minéraux : 

– calcium : légumes feuilles (chou frisé, épinards, blette, …), haricots, graines de sésame, graines de chia, amandes, …

– magnésium : amandes, épinards, noix de cajou, flocon d’avoine, riz complet, …

– potassium : légumineuses, pommes d terre, épinards, banane, papaye, chocolat, …

Les principaux oligo-éléments :

– fer : quinoa, lentilles, poires, épinards, artichauts, …

– zinc : poissons, haricots, légumes, cacahuètes, lait, fromage, … 

– cuivre : mollusques et crustacés, légumineuse, chocolat noir, noix, viandes,…

Les déficits en micronutriments et leurs conséquences

Les micronutriments ont une incidence directe sur nos cellules, puisqu’ils les nourrissent. Et si votre alimentation n’est pas suffisamment riche en micronutriments, vous risquez d’en subir les conséquences 

La vie moderne étant ce qu’elle est, la plupart d’entre nous consomme de préférence des aliments cuisinés, riches en sucre et en sel. Mais infiniment pauvres en micronutriments. 

Or, plus un aliments est transformé, plus sa contenance en micronutriments est nulle. D’où les déficits, qui apparaissent sous formes de symptômes, tels que les difficultés à s’endormir, la fatigue chronique, le stress, …

Une carence en fer entraînera de la fatigue qui vous poussera à manger davantage afin de compenser. En outre, l’organisme a besoin de fer pour fabriquer les neurotransmetteurs, dont la sérotonine. Et le manque de sérotonine vous incitera à vous jeter sur le sucré en fin d’après-midi.

Les miconutriments doivent toujours être présents dans l'alimentation autrement on souffre de déficits

Si vous voulez contrôler votre poids –et être en bonne santé– des micronutriments comme le fer, le magnésium et l’iode devraient vous aider. 

D’ailleurs, selon la micronutrition, pour maigrir, il suffirait de 5 micronutriments régulateurs du poids : 

– oméga 3 : poisson gras, œufs, noix, huile de colza, … ;

– probiotiques : pas de gluten, de laitage pour éviter ballonnements et maux de ventre 

– chrome : la levure de bière en saupoudrage ;

– magnésium : oléagineux, fruits de mer, légumes secs ;

– tryptophane : acide aminé, précurseur de la sérotonine, qui nécessite 4 repas équilibrés.  

Les miconutriments : le secret de l’amincissement ?

Parce que les micronutriments gèrent les insuffisances alimentaires, et ce faisant les déficits, cause de prise de poids, il n’y a eu qu’un pas à franchir pour proposer des régimes à base de micronutriments.

Pour ce faire, la micronutrition a établi quatre profils, facilement repérables si vous vous observez attentivement.

1. Vous aimez grignoter : profil « neuromédiateurs »

Vous en faites partie si vous avez des problèmes de sommeil, buvez du café à longueur de journée et avez des envies de sucré en fin d’après-midi. En outre, vous êtes irritable et démarrez au quart de tour.

C’est le signal d’une déficience possible de dopamine et de sérotonine,

* Le fer et le magnésium pourraient vous aider à en stimuler la sécrétion.

Voir mon PDF : Les 35 erreurs à ne pas commettre si vous voulez perdre du poids.

2. Vous avez des graisses abdominales : profil « résistance à l’insuline »

Vous prenez du poids au niveau du ventre dès l’arrêt des activités physiques, avez une vie sédentaire et mangez surtout gras et salé (frites, fast food, …). 

Cela signale un dérèglement au niveau de l’insuline qui stocke les graisses sur le ventre

* Pensez à la cannelle qui dope le métabolisme de glucides. Et aussi, aux fibres non digestives : pomme, pain complet, riz, … 

3. Vous êtes fatigué(e) : profil « déficits »

Vous avez la peau sèche, les ongles cassants, les paupières qui sautent et êtes facilement vidé(e). Vous souffrez de crampes à répétition et évitez les fruits et légumes.

C’est le signal de déficiences possibles en fer, iode, magnésium et en acides gras oméga 3.

* Faites le plein de magnésium et de potassium avec les céréales complètes et les légumineuses. Et aussi de fer et d’iode avec les fruits de mer.

4. Vous êtes ballonné(e) : profil « digestif »

Vous sautez le petit-déjeuner, êtes facilement malade et enflez au moindre stress. Vous mangez beaucoup de produits laitiers et souffrez de troubles du transit.

Cela signale un déséquilibre de la flore intestinale.

* Pensez à prendre des probiotiques afin de rééquilibrer votre flore intestinale.

Voilà, en gros, ce qu’il vous faudrait savoir si vous souhaitez suivre ce régime. 

Les micronutriments sont-ils suffisants d’eux-mêmes ?

Les micronutriments montrent souvent leur efficacité. Toutefois, la prise de poids est loin d’être réglée par un simple réglage des ingrédients –micro ou macronutriments d’ailleurs– entrant dans notre alimentation. Certes, les micronutriments en sont une composante importante, mais plutôt que d’en faire la base d’un régime amincissant, il serait plus judicieux d’en faire le fondement d’une bonne hygiène alimentaire quotidienne.

Parce que l’organisme est un tout, l’alimentation doit également être considérée comme un tout. Ainsi, elle inclue aussi bien le physique, sous la forme, bien sûr, de molécules diverses (protéines, vitamines, minéraux, …) que la dimension psychique. Et celle-ci demande une autre approche que celle proposée par ce régime.  

C’est d’ailleurs cette dimension qui est à l’origine de la plupart des dysfonctionnements physiques observables. Et sans entrer dans le détail, on peut simplement noter que les déficits en micronutriments n’apparaissent pas comme par magie. Ils sont le résultats de pensées, de croyances et, par conséquent, de comportements issus du mental.

Si pour les tenants du régime micronutriments, prendre du poids c’est un manque d’attention à son alimentation. Et ce n’est pas faux. Prendre du poids, c’est souvent un manque d’attention à sa personne. Un problème d’estime ou d’amour de soi qui rejaillit sur tous les éléments de votre vie.

Ce régime ne fait que rétablir de bonnes habitudes alimentaires, qui feront, de toutes façons, fondre les graisses superflues. Mais qu’en est-il si le problème devient récurrent ? Et en cas d’excès de micronutriments dans le sang ?

La solution régime, qu’elles que soient les raisons invoquées, implique généralement des déséquilibres, parce qu’elle ne traite que l’effet, et pas la cause du mal. Pour ceux(celles) qui prennent facilement du poids, les aliments contiennent une valeur émotionnelle non négligeable. Passer outre cet état de fait, c’est condamner ces personnes à d’interminables restrictions alimentaires et, poussé à l’extrême, leur faire perdre le plaisir lié à la nourriture en diabolisant certains aliments.

Pour une consultation gratuite, inscrivez-vous ici.

Ma question du jour

Connaissez-vous les régimes à base de micronutriments ?

Qu’en pensez-vous ? Êtes-vous prêt(e) à l’essayer ?

Réagissez ! Êtes-vous d’accord ? Pas d’accord ? 

Partagez votre avis

D’ici là, vivez pleinement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.