Manger en pleine conscience : maigrir efficacement

Manger en pleine conscience ou Mindful Eating est un concept particulièrement intéressant concernant notre rapport à la nourriture.

De fait, dans nos sociétés où la nourriture est accessible et abordable, nos comportements alimentaires correspondent fréquemment à des moments de distraction : regarder la télé, consulter ses emails, …

Qui plus est, manger est devenu une corvée.

En réalité, cela est dû au fait que la famine n’est plus une menace. 

Par conséquent, personne ne prête attention à sa façon de s’alimenter.

En famille, si vous mangez en pleine conscience, demandez à chacun de manger en silence pendant les cinq premières minutes en pensant à ceux-celles qui ont permis à cette nourriture d’arriver sur votre table.

Le hic

En fait, si l’on en croit les industries agro-alimentaire et pharmaceutique, la nourriture est le problème. 

Dès lors, on assiste à sa lente et constante dégradation :

  • en lui supprimant calories, graisses, sucres, … ;
  • en en éliminant saveurs et goûts naturels ;
  • en lui substituant des produits chimiques ou synthétiques.

Or, d’elle-même, la nourriture n’est cause d’obésité, de surpoids, ou de maladies cardiovasculaires, …

Manger sans faim

Quoi qu’il en soit, manger est maintenant un automatisme consistant à se remplir l’estomac au hasard et avec désintérêt, mais qui ne satisfait plus à une vraie faim. 

De toute façon, manger répond désormais à une nécessité biologique, plus ou moins contraignante selon les cas. 

Pourtant, cette abondance alimentaire devrait, justement, pousser à en apprécier la diversité. Ce à quoi nous invite manger en pleine conscience…

Cependant, cela est difficilement envisageable quand la faim est inconnue, et que nous avons perdu l’appétence pour la nourriture … 

Manger répond plus que jamais à une nécessité biologique. Manger en pleine conscience nous invite à apprécier la diversité de notre alimentation.

Au fond, il n’existe pas une, mais plusieurs faims : celle du ventre, bien sûr, celle des yeux, du nez ou de la bouche, …

Manger en pleine conscience nous enseigne comment les (re)découvrir afin de célébrer notre corps …et la vie.  

Les faims

En effet, l’idée est d’apprendre à se nourrir afin de sustenter une faim qui prend en compte 

  • sens : regarder, respirer et goûter ses aliments sont l’amorce du plaisir de les absorber. Et aussi le déclenchement des sucs gastriques qui faciliteront la digestion. 
  • cellules : sentir le bien-être lié à l’assimilation de la nourriture par l’organisme.
  • esprit : découvrir la satisfaction que ressent l’esprit à accueillir des aliments riches en saveurs.
  • cœur : déguster avec gratitude une nourriture provenant d’une multitude de sources. 

Une nouvelle démarche

En définitive, manger en pleine conscience nous apprend à 

  • prendre du temps avec soi-même ;
  • briser les comportements stressants ;
  • apprécier la relation à la nature par l’intermédiaire des aliments ;
  • respecter son corps en consommant juste ce dont il a besoin

Dans tous les cas, manger en pleine conscience n’a rien à voir avec les calories, les protéines, les graisses ou les hydrates de carbone.

Néanmoins, si vous voulez maigrir efficacement et gratuitement, c’est le moyen idéal. 

Toutefois, le but de cet conduite n’est pas de faire maigrir. Cela va bien au-delà, car manger est une expérience

Manger en pleine conscience nous apprend à prendre du temps avec soi-même, briser les comportements stressants et respecter son corps en consommant juste ce dont il a besoin.

Manger en pleine conscience : la philosophie  

Basé sur une pratique de méditation zen, manger en pleine conscience consiste à manger –et boire– en prenant conscience –sans jugement– de ce qui se passe à l’intérieur et à l’extérieur du corps.

L’approche

Elle repose sur le changement radical de nos habitudes et comportements alimentaires..

En effet, il s’agit ni plus ni moins de tenir compte des couleurs, odeurs, textures, saveurs, températures, … et même des sons (croquer une noix par exemple) de vos aliments.

Ce faisant, vous vous concentrez sur l’expérience que vit votre corps, 

  • Où ressentez-vous la faim, la soif ?
  • Où éprouvez-vous de la satisfaction ?
  • Vous sentez-vous repu-e, à moitié plein-e ?

En outre, tandis que vous savourez votre repas, vous faites attention à vos ressentis, pensées, distractions et impulsions qui vous détournent de votre assiette (lire, tapoter sur votre portable, …).

De même, vous pourrez noter combien manger affecte vos humeurs et vos émotions (anxiété, impatience, …).

En réalité, la vraie recette de manger en pleine conscience consiste en une certaine dose de gentillesse vis-à-vis de soi, épicée de curiosité.

Les principes

Ils sont simples et peu nombreux. En voici les plus importants :

Les principes de manger en pleine conscience sont peu nombreux. Néanmoins ils dictent la conduite de ceux-celles qui s'y engagent.

Garder corps et cerveau alignés 

De fait, manger rapidement installe un déconnection entre les deux. Le corps reçoit un signal de satisfaction 20 minutes après le cerveau. Quand vous mangez plus lentement, vous permettez à votre corps de rattraper votre cerveau.

De plus, vous arrêterez aisément de vous sustenter quand votre estomac sera plein.

Reconnaître les signaux corporels de faim

Mangez-vous pour répondre à des besoins émotionnels ou pour répondre à ceux de votre corps ? 

Assurément, s’il s’agit d’une faim liée à vos émotions (tristesse, frustration, solitude, …) votre estomac ne sera pas nécessairement contenté par ce que vous lui servirez. Il en redemandera jusqu’à ce que ce soit le cas.

Ainsi, en essayant de combler le manque, s’installeront les kilos émotionnels. 

Favoriser un environnement agréable

On sait tous que manger 

  • dans un espace bruyant : conversations couvrant la musique, agitation des serveurs, bruits de couverts, …
  • à la va-vite et/ou debout pour retourner au travail,

n’est pas la meilleure façon d’apprécier sa nourriture.

Dans tous les cas, il est préférable de manger assis-e dans un environnement calme, entouré-e d’ami-e-s et si possible avec suffisamment de temps pour savourer votre repas.  

Se connecter à sa nourriture

Il est important de considérer d’où vient votre nourriture. de réfléchir à toutes les personnes incluses dans le processus qui l’a conduite jusqu’à vous.

Soyez attentif-ve à l’eau, au sol, aux éléments (soleil, pluie, …), et préparations qui ont pris part à sa création et fabrication, 

Manger en pleine conscience, consiste à manger –et boire– en prenant conscience –sans jugement– de ce qui se passe à l’intérieur et à l’extérieur du corps.

Se concentrer sur son assiette

Évitez toute distraction afin d’écouter les besoins de votre corps. Ceci aidera à 

  • découvrir les couleurs, odeurs, formes, …
  • rester ouvert-e à vos émotions et sentiments
  • ralentir en prenant le temps de mastiquer, et 
  • faciliter votre digestion.

Manger en pleine conscience et perte de poids

Manger en pleine conscience facilite bien sûr la perte de poids, puisque cette pratique permet de réguler votre faim. 

Toutefois, il ne s’agit ici

  • ni d’un régime, 
  • ni de restreindre votre plaisir ou votre appétit.

Les régimes et leur fonctionnement

En fait, contrairement aux régimes, manger en pleine conscience ne se concentre pas sur les règles liées au fait de manger (quantité, qualité, calories, …) avec l’intention d’obtenir un résultat.  

Effectivement, tout régime amaigrissant s’accompagne de réussite ou d’échec en fonction de vos objectifs de poids.

En définitive, ceux-celles qui veulent à maigrir cherchent à adapter leurs comportements alimentaires aux bénéfices escomptés. Ceux-ci les confortent ou invalident.

Toutefois, ces changements de comportements affectent votre santé en causant stress et pression difficilement soutenables à long terme.

Manger en pleine conscience

Certes, cette pratique modifie les comportements alimentaires.  

Ceux-celles qui pratiquent manger en pleine conscience se ré-entrainent à manger différemment. Ceci a des effets considérables sur la perte de poids.

Néanmoins, manger en pleine conscience est orienté processus et non pas résultats. Les personnes se concentrent sur l’expérience du moment.

En conséquence, elles décident librement comment et quoi manger.

D’ailleurs, ce n’est pas une surprise de constater qu’elles choisissent de

  • manger moins,
  • savourer leur nourriture, et 
  • élire des aliments riches en nutriments et bénéfiques pour la santé.

En réalité, beaucoup de ceux-celles qui le pratiquent se ré-entrainent à manger différemment. Et ceci a des effets considérables sur la perte de poids.

Au demeurant, des recherches le prouvent.

En tout cas, non seulement manger en pleine conscience ne vous coûte rien à tester. Cela vous permet de maigrir gratuitement. Mais ses effets sont durables. Pas d’effet yoyo à craindre… 

En fait, ce qui compte, c’est votre expérience avec la nourriture.

Au final, l’essentiel est d’avoir vos propres expérimentations et d’y être présent-e pendant que vous les avez. 

Comment démarrer

Manger en pleine conscience, vous vous en doutez, exige une certaine discipline à l’esprit. 

De fait, il s’agit de briser de vieilles habitudes (ex : se jeter sur la nourriture avec distraction) et les remplacer par de nouveaux comportements.

Manger en pleine conscience ou Mindful Eating est un concept particulièrement intéressant concernant notre rapport à la nourriture

Les premiers pas 

Aussi, la pleine conscience peut sembler difficile au premier abord, car des changements durables prennent du temps. 

Donc, inutile de vouloir opérer des transformations brutales et radicales.

  • Avalez par exemple trois ou quatre gorgées de thé ou de café avec pleine attention. Que ressentez-vous ?
  • Autrement, si vous mangez et lisez en même temps, posez votre livre ou magazine et concentrez-vous sur votre assiette.
  • Essayez pendant un moment d’alterner ces activités. Un coup, la lecture, un coup, votre repas en savourant quelques bouchées avec plaisir. Et ainsi de suite…

Des astuces

En famille, demandez à chacun de manger en silence pendant les cinq premières minutes en pensant à ceux-celles qui ont permis à cette nourriture d’arriver sur votre table.

Essayez de manger au moins une fois par semaine, seul-e, en silence, dans votre voiture, sur un banc public ou enfermé-e dans votre bureau. 

Enfin, afin de faciliter la concentration, vous pouvez l’accompagner d’activités comme 

  • méditation
  • yoga
  • marche ou respiration en conscience 

La méditation, le yoga, marche ou la respiration en conscience peuvent faciliter la pratique de manger en pleine conscience.

Pour conclure

Manger en pleine conscience soulève bien sûr des résistances (je n’ai pas le temps, c’est trop bizarre, …) ou carrément des rires.

Néanmoins, les bienfaits qu’apporte cette pratique sont incommensurables, ne serait-ce qu’au niveau de la santé 

  • élimination du stress
  • amélioration de la digestion
  • gestion des émotions liées à la nourriture,
  • bien-être corporel et bonne humeur ;
  • traitement du diabète
  • traitement de l’obésité et du surpoids, … 

Qui plus est, pour ceux-celles qui désirent maigrir, cette pratique vous permet de perdre tous vos kilos superflus gratuitement et durablement 

Que désirez de plus !

Ma question du jour

Êtes-vous adepte de manger en pleine conscience ? Qu’en pensez-vous ? Sinon seriez-vous prêt-e à vous lancer ? Pourquoi ? 

Réagissez ! Êtes-vous d’accord ? Pas d’accord ? 

Partagez votre avis  

D’ici là, vivez pleinement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.