Maigrir à 50 ans, plus facile qu’on ne croit

Maigrir à 50 ans, et plus, paraît généralement plus dur, parce que l’on a tendance à prendre du poids au moment de la ménopause.

En effet, à la ménopause s’opère un dérèglement hormonal –accompagné de transformations physiologiques (bouffées de chaleurs, …), émotionnelles et psychologiques (libido, sautes d’humeurs)– qui modifie l’appétit et facilite la rétention d’eau.

D’où quelques kilos en trop (en moyenne 7kg).

Maigrir à 50 ans, et plus, paraît plus difficile, parce que l’on a tendance à prendre du poids au moment de la ménopause.

Qui plus est, la ménopause signe l’arrêt de l’hormone de croissance, la somatotrophine, responsable du maintien de la masse musculaire. 

Par conséquent, les muscles s’atrophient, avec une perte de volume et de force. Ce qui favorise l’accumulation des graisses.

Toutefois, pour ce qui est de maigrir à 50 ans, la ménopause est moins en cause que le début du vieillissement. 

Effectivement, la vie se sédentarise davantage. La gamme de mouvements se rétrécit surtout au niveau des jambes et de la taille. 

Du coup, le métabolisme ralentit.

Dès lors, on observe une baisse de la dépense énergétique ou calorique. 

De fait, avec la chute du métabolisme, vous aurez tendance à stocker les sucres d’alimentation –à l’origine des pics d’insuline– et donc les graisses.

En outre, le stress, lié au changement d’âge, influence lui aussi l’accumulation des graisses qui se répartissent spécialement autour du ventre et de la taille pour les femmes. 

Ces graisses abdominales sont, d’ailleurs, causes de 

  • risques cardiovasculaires, 
  • hypertension, ou 
  • diabète.

Néanmoins, maigrir à 50 n’est pas plus dur qu’à 20 ou 30 ans. Et ce, sans nécessairement se lancer dans un régime amaigrissant contraignant. 

Maigrir à 50 n’est pas plus difficile qu’à 20 ou 30 ans. Et ce, sans se lancer dans un régime amaigrissant contraignant.

Maigrir à 50 ans : une autre hygiène de vie

Pour maigrir à 50 ans, et plus, il est bon d’adopter une nouvelle hygiène de vie consistant à 

Renforcer vos muscles

Pour cela, adaptez les exercices à votre condition physique.

Par exemple, soulevez des altères pour faire travailler les muscles du dos, des bras et des jambes.

Ou encore, le yoga, le vélo d’appartement ou l’aquagym seront excellents pour muscler les parties du corps qui en ont le plus besoin.

Par ailleurs, pour maigrir à 50 ans plus rapidement, des séances régulières de cardio-training sont parfaites pour

  • agir contre la rétention d’eau ;
  • obtenir un ventre plat.

Quoi qu’il en soit, l’avantage de ces exercices est de booster votre métabolisme et faciliter la perte de poids. Ceci vous aidera à garder une silhouette mince et harmonieuse.

Pour maigrir à 50 ans, adaptez les exercices à votre condition physique. Par exemple, soulevez des altères pour faire travailler les muscles du dos, des bras et des jambes.

Lutter contre la perte osseuse

Pensez à prendre fréquemment :

  • vitamine D contenue dans les poissons gras, foie, jaune d’œuf, …, et 
  • calcium que vous trouvez dans les oléagineux (noix, amandes, …), les crucifères (choux) et produits laitiers. 

En réalité, une ration quotidienne de poisson gras et des légumes, ainsi que des oléagineux devraient suffire.

Dormir suffisamment

Pour maigrir à 50 ans et plus, vous devrez rallongez vos nuits de sommeil (8 à 9 heures), afin de permettre

  • la régénération de l’organisme, et
  • la réparation des cellules. 

En effet, le manque de sommeil fait grossir.

Rester actif(ve)

Maigrir à 50 ans exige que vous bougiez votre corps. 

Avantagez les activités de bien-être régulières : 

  • randonnée ou course à pied pour une immersion dans la nature ; 
  • natation : pour raffermir les muscles du dos tout en perdant les kilos superflus.

Pour maigrir à 50 ans, avantagez les activités de bien-être régulières : randonnée ou course à pied.

D’autre part, pratiquez des sports d’endurance (cardio) afin d’activer les catécholamines (hormones) qui transforment les lipides du sang en énergie corporelle.

Maigrir à 50 ans : la bonne alimentation 

Pour maigrir à 50 ans, il est important d’adopter un régime équilibré –3 ou 4 repas par jour–, en modifiant légèrement ses apports en macronutriments. 

De plus, à cause d’un système digestif moins efficace, vous devrez redoubler d’attention quant à votre alimentation.

Pour ce faire

Réduisez les portions et les calories

L’idéal serait d’atteindre 2000-1900 kcal/jour. Soit environ 300 kcal en moins par jour (ceci équivaut à un dessert).

Assurez-vous d’un bon apport en protéines

Mangez des protéines à tous les repas. Bien sûr, les protéines animales sont les plus accessibles (fromages, viandes et poissons). 

Pour maigrir à 50 ans, et plus, mangez des protéines à tous les repas. De préférence, végétales, elles sont plus digestes et moins grasses.

Toutefois, les protéines végétales : tofu, seitan, oléagineux, … sont plus digestes et moins grasses. 

N’oubliez pas les légumineuses : lentilles, haricots, …

Limitez les glucides

Essentiellement les sucres rapides qui provoquent des pics d’insuline propices au stockage des graisses. 

Remplacez les sucres par les fruits sucrés (dattes), le sirop d’érable, le miel, … 

Ciblez les bons lipides

Les huiles d’olive et de colza pour conserver une bonne santé  

Privilégiez les aliments à index glycémique bas

Parmi ceux-ci (en dessous de 50), on compte : légumes, céréales, viandes et poissons maigres, pain complet, oléagineux, pomme, …

Favorisez les aliments complets

D’abord, pour leur apport en bons nutriments (vitamines et minéraux, oméga 3 et 6). Mais aussi parce qu’ils sont riches en fibres alimentaires : les légumes secs ou verts, les fruits, les céréales complètes, l’avocat, les noix… 

Pour maigrir à 50 ans, favorisez les aliments complets. Pour leur apport en bons nutriments et aussi parce qu’ils sont riches en fibres alimentaires.

Hydratez-vous suffisamment

Buvez du thé vert –excellent brûleur de graisse–, des tisanes, des soupes ou bouillons. Dans tous les cas, buvez au moins 1,5 litre d’eau par jour.

Optez pour les légumes riches en eau

Généralement peu caloriques : concombre, courgette, … , ils sont excellents

  • contre la rétention d’eau, et
  • pour perdre du ventre.

Choisissez des aliments drainants et en même temps détox : asperge, poireau, fenouil, banane. 

La méthode Tokyo Paris

C’est un régime inspiré du modèle diététique des Japonaises. Il est basé sur 

  • une alimentation à faible densité calorique : konjac (plante coupe-faim), soja,
  • riche en micronutriments. 

Par ailleurs, il promet une perte de 5 kilos en 5 semaines.

Comme la plupart des régimes restrictifs : Scarsdale, Miami ou Natman, … c’est un programme en deux phases. 

  • La première, starter, sur 3 semaines. Elle permet de déclencher la perte de poids.
  • La deuxième, zen, de 2 semaines, la phase de stabilisation. 

En fait, c’est un régime hypocalorique classique : 1400 kcal/jour, un peu plus que les régimes précédemment cités (1200 kcal/jour).

En tout cas, quoique recommandé à ceux-celles qui veulent maigrir à 50 ans, cette réduction drastique des calories entraîne, à long terme, une perte de masse musculaire. 

Le régime Tokyo Paris conseillé pour maigrir à 50 ans est basé sur une alimentation à faible densité calorique : konjac (plante coupe-faim), soja, riche en micronutriments (minéraux et vitamines).

Or, ceci s’oppose à la nécessité d’en gagner après 50 ans. 

Quel est donc l’intérêt de ce régime pour maigrir à 50 ans ?

En réalité, il agirait sur la longévité (si l’on compare l’espérance de vie des Japonaises).

De fait, sa richesse en micronutriments (soja, konjac) sert de protection naturelle contre les radicaux libres (produits par l’oxydation) causes de vieillissement.

Qui plus est, grâce au konjac, cette méthode à densité calorique faible réduit la faim en gardant un estomac plein. 

Malgré tout, ce n’est pas une formule qui convient à tout le monde.

En conclusion

En définitive, maigrir à 50 ans se révèle une affaire de bon sens et d’un peu d’attention pour ce que vous mettez dans votre assiette.

Pour maigrir à 50 ans, limitez votre consommation d'alcool. Buvez plutôt du thé vert –excellent brûleur de graisse.

Derniers conseils

  • Ne sautez pas de repas : cela perturbera encore plus votre système hormonal. 
  • En outre, votre taux de glycémie en sera déséquilibré, et ceci aura des répercussion sur votre poids.
  • Évitez les repas trop lourds au dîner : une salade ou une soupe feront l’affaire. 
  • Réduisez votre consommation d’alcool : 1 ou 2 verres de vin par jour.
  • Afin de limiter le grignotage, un grand verre d’eau peut servir de coupe-faim.

Quoi qu’il en soit, si vous cherchez une méthode douce et radicale, le jeûne intermittent peut être une excellente façon de maigrir à 50 ans. 

En effet, il permet de nettoyer les intestins et d’améliorer le digestion afin de maximiser la disparition des graisses.

À vous de jouer !

Ma question du jour

Cherchez-vous à maigrir à 50 ans ? Avez-vous essayé des régimes ou d’autres méthodes ? Lesquelles ? Ont-elles marché ?

Réagissez ! Êtes-vous d’accord ? Pas d’accord ? 

Partagez votre avis  

D’ici là, vivez pleinement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.