Le régime fricker tient-il ses promesses ?

Le régime fricker, comme beaucoup d’autres régimes amaigrissants, promet une perte de poids rapide.  

Cependant, ce n’est pas un régime hypocalorique classique. Non seulement, il prend en compte le contenu de votre assiette, mais votre santé physique et mentale.

En effet, mis au point par un nutritionniste, le Dr. Fricker, son approche alimentaire le rend légèrement différent de ses semblables.

Et de fait, le régime fricker se caractérise par des menus un peu plus variés que la plupart des régimes basses calories traditionnels. 

En tout cas, il se veut un régime qui garantit plaisir et équilibre. 

Le régime fricker est un régime basse calories qui promet le plaisir et l'équilibre. La question est de savoir s'il tient ses promesses.

En réalité, c’est un régime qui repose en grande partie sur l’index glycémique des aliments, nommé ici, la densité énergétique des repas.

Son originalité, c’est d’être adapté à votre rythme.

Un régime à trois vitesses : 

  • La formule « grande vitesse » –aussi appelée régime TGV. Elle concerne ceux-celles qui veulent perdre beaucoup de poids en peu de  temps : 4 à 7 kg par mois sur trois à 8 semaines.
  • La formule « plein forme », réside en la réintroduction progressive de certains aliments proscrits, dont les féculents.
  • La phase de stabilisation consiste en un programme d’hygiène alimentaire pour le bien-être et la santé en général. 

Malgré cela, le régime fricker fait partie de ces régimes (thonon, Scarsdale, Miami, …)

  • hyperprotéiné : viandes et poissons maigres, volailles, produits laitiers 0%
  • hypoglucidique : 1 fruit peu sucré dans la première phase.

Toutefois, il accorde une plus grande place aux légumes. 

En outre, il autorise les féculents en petite quantité dans la deuxième phase.

D’autre part, la consommation d’au moins 2 litres d’eau par jour est conseillée afin d’éliminer les toxines.

En dépit de ses allégations, le régime fricker est un régime contraignant. Toutefois, il évite astucieusement de faire partie de ces régimes draconiens déséquilibrés.

Quoi qu’il en soit, le régime fricker est, à n’en pas douter, un régime contraignant. Et ce,  en dépit de ses allégations.

Néanmoins, il évite astucieusement de faire partie de ces régimes draconiens déséquilibrés cités plus haut. 

Ceci lui accorde un bon point…

Les grandes lignes du régime fricker

Afin de respecter sa promesse de plaisir et d’équilibre, le régime fricker vise aussi bien ceux qui veulent maigrir rapidement que ceux qui veulent simplement maintenir leur poids normal. 

Parmi les indications à suivre, il est impératif de :

Satisfaire l’équilibre alimentaire. Autrement dit, 

  • conserver 3 repas par jour en tenant compte des proportions prescrites (variables) 
  • avantager les légumes (éventuellement les fruits).   

Réduire la densité énergétique des repas. C’est-à-dire, 

  • privilégier les menus protéinés : viande et poison maigres, volaille, laitage 0% considérés comme aliments à énergie basse.
  • limiter les féculents, matières grasses, produits sucrés, … 

Le régime fricker conseille de réduire la densité énergétique des repas. Ceci signifie qu'il faut privilégier les protéines animales et réduire les glucides : féculents, céeéales, …

Toujours associer les aliments à énergie basse et les aliments à forte densité énergétique. Par exemple salade verte et fromage gras, saucisson et crudités, …

Privilégier les glucides lents ou complexes (riz et pain complets, pâtes, céréales, pomme de terre) aux glucides simples ou sucres rapides : sodas, jus, crème glacée, desserts, …

  • En effet, à cause de leur plus longue digestion, les glucides lents assouviront mieux votre faim.   
  • Qui plus est, ils provoquent une élévation modérée du taux d’insuline dans le sang. Ce qui évite les pics d’insuline.

En définitive, le régime fricker est un régime qui, sans l’avouer, s’appuie principalement sur l’index glycémique des aliments.

Le régime fricker : les formules

Le régime fricker se caractérise par deux vitesses qui doivent contenter aussi bien ceux-celles qui veulent maigrir vite que ceux-celles qui veulent prendre leur temps.

Le régime fricker c'est un régime à trois vitesses. Une formule "grande vitesse" assez stricte, une formule "pleine forme" qui réintroduit certains aliments, et une phase de stabilisation.

À vous de choisir en fonction de vos contraintes, … et de votre rythme.

La formule grande vitesse

Trois repas à observer par jour. Leur composition de base :

  • protéines animales à volonté : viandes, poissons, laitages maigres, œufs.
  • légumes (400 g/jour) qui fourniront vitamines, minéraux, …
  • huile : 2 cuillères à soupe par jour.
  • 1 fruit pour les glucides.
  • eau : 2 litres/jour.

De ce fait, l’équilibre promis, –entre autre celui des macronutriments (protéines, lipides et glucides) indispensable au bon fonctionnement de l’organisme– est respecté.  

Cette formule permet de perdre 4 à 7 kilos pour les femmes. Un peu plus pour les hommes. Et ce, pendant 3 à 8 semaines. 

Le régime fricker conseille d'associer les aliments à énergie basse (protéines) etaliments à forte densité énergétique (féculents.

La formule pleine forme

Elle est moins limitée et moins contraignante que la formule grande vitesse. 

En effet, elle réintroduit les féculents et le pain qui procurent des 

  • glucides lents nécessaires au cerveau et aux muscles. 
  • protéines végétales incluses dans les céréales.

Cette formule permet de perdre 2 à 4 kilos pour les femmes, 3 à 5kg pour les hommes. Elle peut être poursuivie aussi longtemps que désiré. 

Si vous reprenez du poids, vous pourrez retourner quand nécessaire à la formule grande vitesse.

La phase de stabilisation

Dans tous les cas, la phase de stabilisation est indispensable. Elle vous permettra de maintenir des habitudes alimentaires saines.

Si vous ressentez une petite faim, vous pourrez y inclure un en-cas, riche en fibres ou/et en glucides lents.

Les déjeuners et dîners du régime fricker comportent de la viande (150g) ou du poisson (200g), des crudités (400g ou plus) et 1 c. à s. d'huile.

Le régime fricker : menus types

Menu formule grande vitesse

  • Petit-déjeuner : thé ou café sans sucre à volonté, 200g de laitages 0% (ou 50g jambon, 1 œuf, ou 50g viande froide, sans gras), 1 fruit peu sucré (pomme).
  • Déjeuner et dîner : crudités ou potage de légumes (facultatif), plat chaud : viande (150 g) ou poisson (200g) ou 4 œufs, légumes (200g ou plus), 1c. à s. d’huile (10g) 

Menu formule pleine forme

  • Petit-déjeuner : thé ou café sans sucre, 200g de laitages 0% (yaourt ou fromage), 2 à 3 tartines (50 à 60g) aux céréales complètes ou céréales non sucrées (40g) selon votre appétit, 1 fruit peu sucré (pomme).
  • Déjeuner : crudités ou potage sans matières grasses, viande (150 g) ou poisson (200g), légumes à volonté, 1c. à s. d’huile (10g)
  • Dîner : crudités ou potage sans matières grasses, viande (50 à 100 g) ou poisson avec des féculents (100 à 150g) selon votre appétit, 1 laitage, 1 fruit

Menu de stabilisation, il suffira de modifier le précédent menu 

  •  Petit-déjeuner : ajoutez avec modération à vos tartines beurre ou confiture.
  • Déjeuner et dîner : apportez des féculents à l’un des deux repas avec un peu de matières grasses. 
  • Poisson ou viande, ou œufs en petite quantité si le repas contient des féculents.   

Pour les menus de la phase de stabilisation, le régime fricker conseille d'inclure davantage de féculents. Toutefois, réduisez la viande et le poisson, si vous en consommez en quantité.

Avantages et inconvénients 

Le régime fricker est un régime qui, bien que hypocalorique, permet d’éviter un déséquilibre alimentaire. Et cela grâce au fait qu’il s’appuie sur l’index glycémique des aliments.

Ses avantages reconnus : 

  • Assure un équilibre des macronutriments
  • Préconise un équilibre physique (activité sportive) et mental
  • Encourage la variété des menus

Ses inconvénients

  • Régime hypocalorique
  • Contraignant et, éventuellement, source de frustration 
  • N’autorise aucun aliment plaisir. 
  • Comporte de longues phases de restriction (formule TGV)
  • Limite les apports en glucides lents (féculents) ou rapides (fruits)
  • Difficile à vivre en dépit de la variété des menus.
  • Hyperprotéiné, essentiellement des protéines animales ce qui à la longue entretient l’accumulation de toxines dans l’organisme et fatigue le foie et les reins.   
  • Induit l’effet yoyo dû aux restrictions.

En dépit de ses promesses, le régime fricker induit l'effet yoyo. En effet, de nombreuses personnes reprennent à long terme les kilos perdus.

En conclusion.

Le régime fricker, comme tous les régimes hypocaloriques ne prend pas en compte le plaisir de manger. Et par conséquent, il ignore les éléments psychologiques liés au fait de se nourrir.

En effet, en dépit de sa longueur (au moins deux mois pour le régime), il ne permet pas de transformer en profondeur les mauvaises habitudes alimentaires. 

De ce fait, il n’est pas surprenant qu’un certain nombre de personnes reprennent rapidement du poids. Même s’il est conseillé de poursuivre la phase de stabilisation à volonté.

Dans tous les cas, le régime fricker vise surtout ceux qui ont très peu de kilos à perdre (moins de 10kg).

Il n’est donc pas fait pour vous si vous en avez un peu plus à faire fondre.

Ma question du jour

Que pensez-vous du régime fricker ? Seriez-vous prêt(e) à l’essayer ? Pourquoi ?

Réagissez ! Êtes-vous d’accord ? Pas d’accord ? 

Partagez votre avis  

D’ici là, vivez pleinement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.