Le fucus, une algue pour maigrir ?

Le fucus, ou fucus vésiculeux, est une algue familières des côtes atlantiques, méditerranéennes et baltiques, de la famille des varechs.

En tout cas, sa couleur brun-verdâtre ne passe pas inaperçue sur les rochers ou les plages. 

En fait, ses longs thalles (corps végétatifs) gorgés de vitamines, minéraux et oligo-éléments sont généralement exploités pour ses propriétés

  • médicales : articulation, inflammation, obésité 
  • cosmétiques : peau sèche, ongles.

Il est également utilisé en thalassothérapie contre le rhumatisme.

Le fucus, ou fucus vésiculeux, est une algue familières des côtes atlantiques, méditerranéennes et baltiques, de la famille des varechs.

Le fucus dans l’alimentation

Néanmoins, il peut se consommer en salade.

Certes, le fucus n’est pas très appétissant et possède une odeur assez forte qui peut déplaire à certains. 

Cependant, présenté en accompagnement de certains plats, il peut être apprécié à sa juste valeur.

Ne serait-ce que pour ses nombreux avantages, dont son extraordinaire fonction de coupe-faim.

Et ainsi, un puissant régulateur de la fringale.

Pourtant, il est surtout ingéré sous forme de complément alimentaire (gélules ou poudre). 

Quoi qu’il en soit, le fucus produit naturel, riche en micro-nutriments, peut réduire les risques de carence en cas de régime alimentaire.

Le fucus peut se consommer en salade. Néanmoins, l est surtout ingéré sous forme de complément alimentaire (gélules ou poudre).

De ce fait, il peut servir d’aide appréciable pour votre perte de poids. 

Les avantages du fucus

Les bienfaits du fucus sont plutôt recherchés en 

  • médecine (anti-inflammatoire, stabilisation des défenses immunitaires) et 
  • en cosmétique (amélioration de l’aspect des ongles, cheveux).

Toutefois, pour ce qui nous concerne ici, je m’attarderai sur ses effets sur le poids.  

D’ailleurs, dès les débuts du XXème siècle, le varech est reconnu pour ses capacités à stimuler les glandes endocrines. 

Par conséquent, pour ses facultés de résorption des tissus graisseux.

Du reste, pour se débarrasser de la cellulite, il était, alors, fortement conseillé de se frotter le corps (cuisses, ventre) de varech frais.

En tout état de cause, la cosmétologie reproduit en partie cette méthode avec l’utilisation de varech dans de nombreuses crèmes amincissantes.  

Le fucus ou varech est reconnu pour ses facultés de résorption des tissus graisseux.

Les bénéfices les plus connus du fucus 

D’autre part, grâce à sa richesse en iode, le fucus agit comme brûleur de graisse.

Effectivement, l’iode active le métabolisme. 

Cette activation a pour résultat de produire plus de chaleur, et donc de brûler plus de calories.  

Par dessus le marché, le fucus s’attaque également aux

  • brûlures d’estomac et à
  • l’acidité gastrique.

Cependant, il doit sa réputation a ses incomparables qualités de coupe-faim.

De fait, lorsqu’il est ingéré sous forme de complément alimentaire, ses thalles séchés et pulvérisés constituent une sorte de mucilage qui gonfle dans l’estomac au contact de liquides. 

Cette propriété donne une sensation de satiété qui limite l’appétit. 

En conséquence, le fucus est parfait pour contrôler la faim.

Le fucus est parfait pour réguler la faim. Ainsi, il diminue l’apport calorique.

Et ainsi, il diminue l’apport calorique.

Autres atouts du fucus

Avec cela, grâce à ses fibres naturelles, il contribue à la lutte contre la constipation (action laxative).

En effet, il facilite le transit intestinal, et partant, conserve la vitalité et l’énergie du corps.  

De plus, excellent diurétique, il agit sur la rétention d’eau.

Par ailleurs, il abaisse le sucre dans l’organisme. Ce qui 

  • limite la résistance à l’insuline
  • aide à combattre l’hyperglycémie. 

Enfin, une étude récente montre que ses alginates (polysaccharides obtenus à partir des algues brunes) réduisent l’accumulation des graisses dans l’organisme.

En définitive, le fucus est le produit idéal pour accélérer l’amaigrissement aussi bien au niveau des graisses abdominales que de la cellulite sur les cuisses ou les fesses.

Le fucus se trouve essentiellement sous forme de gélules, de poudre, d'extrait fluide et de teinture mère.

Où s’en procurer et comment le consommer ?

Le fucus se trouve essentiellement sous forme de 

  • gélules 
  • poudre
  • extrait fluide
  • teinture mère. 

en parapharmacie, dans les magasins bio ou spécialisés. 

En fait, parce qu’il a une très forte odeur et un goût prononcé, le fucus est spécialement apprécié en tant que complément alimentaire. 

Consommation du fucus frais

Cependant, lorsqu’il est frais, il peut aussi se consommer en salade, ou en accompagnement de certains plats : salades de crudités, de riz, …

De toute façon, la prise de fucus devrait être jointe à une alimentation équilibrée et des exercices physiques.

Lorsque le fucus est frais, il peut se consommer en salade, ou en accompagnement de certains plats : salades de crudités, de riz, …

D’ailleurs, si vous voulez en prendre sur le long terme, il faudra impérativement consulter un spécialiste de la santé. 

Et ce, à cause des effets indésirables et contre-indications liés à sa consommation.

Le fucus : précautions d’emploi

En fait, d’une façon générale, à cause de la présence d’iode dans le fucus, il ne peut se consommer sur une longue période.

Aussi, son apport doit être limité. Sauf éventuellement, en cas de carence en iode.

Par contre, de temps en temps, dans une salade, c’est parfaitement jouable. 

D’autant plus qu’il apporte des nutriments indispensables à l’organisme.

L’action de l’iode

Effectivement, le fucus est réputé pour stimuler la thyroïde. 

Par conséquent, il est déconseillé à ceux-celles souffrant de troubles de la thyroïde.

Ainsi qu’aux femmes enceintes et aux enfants.

Quoi qu’il en soit, une surconsommation de fucus peut entrainer une série de problèmes tels que 

  • palpitations, insomnies, 
  • problèmes de peau : lésion, acné, …

De plus, évitez d’en consommer si vous êtes sous médication.

L'apport de fucus doit être limité. Sauf éventuellement, en cas de carence en iode. Par contre, de temps en temps, dans une salade, c’est parfaitement jouable.

Une fois de plus, avant d’en prendre, consultez un spécialiste de la santé.

En conclusion

Le fucus, une aide pour maigrir, oui…, 

Mais, sous certaines conditions.

De fait, sa consommation est strictement régulée et, en général, sous contrôle médical si elle doit se prolonger.

En outre, elle est interdite aux femmes enceintes, aux enfants et aux personnes souffrant de problèmes de thyroïde.

Néanmoins, le fucus offre une pléthore de bienfaits non seulement en

  • médecine, notamment contre l’obésité, et en
  • cosmétologie,
  • et aussi pour la perte de poids.

tant qu’il est suivi d’une hygiène alimentaire et d’une activité physique régulière, le fucus peut figurer à court terme dans un régime amaigrissant.

Le fucus et le poids

Par conséquent, tant qu’il est accompagné d’une hygiène alimentaire et d’une activité physique régulière, il peut figurer à court terme dans un régime amaigrissant.

De toute façon, ses effets sont tellement efficaces et rapides qu’il ne sera pas nécessaire de poursuivre son utilisation au-delà d’une ou deux semaines maximum.

Dans tous les cas, ce serait dommage de s’en priver !

Ma question du jour

Avez-vous déjà consommé du fucus ? Sous quelle forme ? Votre perte de poids a-t-elle été satisfaisante ? Si non, seriez-vous prêt-e à en prendre ? Pourquoi ?

Réagissez ! Êtes-vous d’accord ? Pas d’accord ? 

Partagez votre avis

D’ici là, vivez pleinement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.