La fringale, vous connaissez ? Des astuces pour en finir

La fringale, le petit ceux, le grignotage, la pause-café, … appelez-le comme vous voulez, en tout cas, le résultat est le même.

La fringale, c’est une envie de manger, sans faim, un aliment bien précis : sucreries, chocolat ou autres cacahuètes. Lorsque vous avez faim, vous l’assouvissez avec un repas consistant et, si possible, nourrissant. Mais là, vous ne vous contrôlez plus. Il vous faut manger ce carré de chocolat ou cette poignée de chips…

La fringale c'est l'envie irrésistible qui vous fait vous jeter sur du chocolat ou des chips.

Et le fait est que la faim, cela se passe dans l’estomac, alors que la fringale, la plupart du temps, c’est dans la tête.

Ces envies compulsives de nourriture peuvent avoir différentes causes :

  • Émotionnelles : stress, anxiété, déprime, …
  • Un déséquilibre hormonal, souvent dû à un ralentissement de la thyroïde et des surrénales, et lié à certains régimes amaigrissants.
  • La fatigue : le manque de sommeil ou la suractivité.
  • Une baisse de la glycémie : le fameux coup de pompe qui vous fait vous jeter sur une nourriture sucrée. 
  • Le manque de nutriment : les régimes carencés, du genre régimes hypocaloriques ou hypolipidiques créent irritabilité et anxiété, et alimentent la fringale.

Dans tous ces cas, la fringale fonctionne comme la quête d’une récompense instantanée pour pallier des insuffisances nutritionnelles …ou des manques émotionnels 

Très souvent, un simple verre d’eau ou un thé, bu à petites gorgées, suffira à la calmer.

Les types de fringale : la cause du mal 

La fringale peut se manifester sous différentes formes. Chacune d’elles présente des caractéristiques spécifiques qui vous permettront d’y remédier plus facilement.

  1. Les frénésies alimentaires

Que vous soyez un gros mangeur ou pas, elles sont souvent le fait de :

• Repas déséquilibrés : très souvent dû soit à leur irrégularité, soit à l’impasse de l’un d’eux, et en essayant de le rattraper au suivant en en augmentant les portions. 

L’idéal serait de respecter autant que possible la prise de quatre repas, de préférence avec un index glycémique faible. De vrais repas vous fourniront l’énergie nécessaire pour plusieurs heures. 

Sans oublier qu’une bonne mastication vous procurera une sensation de rassasiement.

* Petite astuce : Pour calmer votre fringale, passez-vous un peu d’huile essentielle de cannelle ou de girofle sous le nez. Ça marche !

La fringale pousse non seulement à une alimentation déréglée mais à de véritables frénésies alimentaires

Un déséquilibre hormonal : il se caractérise entre autre par une baisse considérable du métabolisme : vous stockez les calories, mais ne les brulez pas. Cela indique des carences en bonnes graisses. 

* Petite astuce : Pour revitaliser votre thyroïde et vos surrénales, les vitamines de type B ou la maca pourraient vous y aider. 

Certains préconisent l’utilisation d’huile essentielle d’ail. Faites-vous conseiller par un spécialiste.  

 2.  Les fringales compulsives

Ce sont les plus fréquentes parce qu’elles sont directement reliées aux aléas de la vie quotidienne. Elles sont causées par :

  •  Le stress quotidien ou la déprime : ce sont vos aliments « doudous » riches en sucre et/ou gras. Ils accélèrent la sécrétion de dopamine, de sérotonine, qui sont des hormones apaisantes. Voir mon article sur le sucre
  • Les frustrations : dues aux colères ou contrariétés qui vous rongent. Il vaudrait d’ailleurs mieux vider votre sac. En tout cas, pour en venir à bout, un travail de gestion de vos émotions serait le bienvenu.

* Petite astuce : Essayez la respiration profonde relaxante :

Installez-vous confortablement, gonflez lentement le ventre à l’inspir et plaquez-le contre la colonne vertébrale. Expirez doucement comme à travers une paille. À faire 4-5 fois de suite en allongeant peu à peu les cycles respiratoires.

3.  Les fringales nocturnes

La fringale nocturne indique souvent des troubles du sommeil. Une tisane de jasmin le soir avant de s'endormir peut aider.

Elles frappent surtout ceux(celles) qui souffrent d’insomnies. Elle signalent généralement :  

• Les troubles du sommeil : Par manque de sommeil et par ennui, vous visitez votre réfrigérateur la nuit. 

Une infusion de jasmin à la fin du dîner calmera vos anxiétés et facilitera votre endormissement. L’huile essentielle de jasmin –à inhaler– a le même effet. 

* Petite astuce : faire un bon repas le soir avec des féculents qui donnent un sentiment de satiété afin de vous remplir l’estomac pour la nuit.

4.  Le craving ou envie irrépressible de manger

Le craving, c’est une pulsion qui peut s’appliquer à d’autres domaines : l’alcool, la drogue, le sexe, …, et manifeste un état de dépendance.

C’est aussi une forme d’adaptation au stress. Il vous pousse à consommer de toute urgence un aliment très souvent sucré et facilement accessible, afin d’obtenir une gratification immédiate. 

,Le craving peut mener à la boulimie, qui est elle, l’expression du mal-être.

* Petite astuce : Évitez les aliments addictifs du genre pizza, chocolat, chips, cookies, sodas, … Et ceux qui contiennent du gluten. Remplacez-les par des aliments procurant les mêmes avantages nutritionnels sans en avoir les inconvénients (la prise de poids).

Que faire pour stopper la fringale ?

Pour faire cesser la fringale, outre les astuces données plus haut, plusieurs solutions s’offrent à vous:

La fringale, qui pousse à grignoter sans arrêt, peut être calmée par un petit tour à la gym. En outre, vous en profiterez pour brûler les calories superflues.

• Une alimentation équilibrée avec une bonne distribution de protéines (15 à 25%), de glucides (45 à 65%) et de lipides (20 à 30%) quotidiennement.   

Si possible, prenez quatre repas (voir mon article sur la chrononutrition)

• Éviter les aliments déclencheurs : ne les achetez pas, ne les stockez pas dans vos placards de cuisine ou dans votre réfrigérateur.

• Les exercices physiques : un abonnement à la gym vous poussera à prendre de vrais repas nourrissants qui vous caleront pour la journée. En outre, vous dépenserez les éventuels surplus de calories consommées.

• Les compléments alimentaires : il en existe plusieurs sortes. Par exemple :

  • Les huiles de poissons ou de krill pour la fringale axée sur les aliments gras et salés ;
  • Le chrome ainsi que l’extrait d’écorce de cannelle ou l’extrait de melon amer pour la fringale d’aliments sucrés.

• Changez-vous les idées : trouvez-vous un hobby, une activité dans une association, visitez plus souvent la manucure ou la coiffeuse, …  

Et surtout, gare à l’ennui !

Si la fringale persiste malgré tout cela 

Il vous faudra alors considérer autre chose. S’il s’agit d’émotions incontrôlables qui vous dirigent et gère votre vie, vous pouvez chercher l’assistance d’un(e) coach.

En tant que coach de bien-être, spécialisée dans la perte de poids, je peux vous accompagner dans cette démarche de façon à les cerner et ensuite, après un travail de conscientisation, les transformer en émotions aidantes. 

Pour cela, il vous suffit de prendre un rendez-vous en cliquant ICI pour une 1/2 heure de coaching gratuit.

Ma question du jour

Souffrez-vous de fringale ? De quel type est-elle ? Que faites-vous pour en limiter les effets ?

Réagissez ! Êtes-vous d’accord ? Pas d’accord ? 

Partagez votre avis

D’ici là, vivez pleinement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.