Les kilos émotionnels : que faire ?

Les kilos émotionnels ou faim émotionnelle (emotional eating) est un phénomène selon lequel une personne mange pour des raisons autres que la faim (du ventre).

En d’autres termes, les kilos émotionnels renvoient spécifiquement à une tendance à se suralimenter en réponse à des émotions négatives.

Toutefois, on sait peu de choses ayant trait à la faim émotionnelle liée aux émotions positives comme la joie, l’enthousiasme, … 

De fait, les kilos émotionnels concernent aussi bien les dysfonctionnements alimentaires (boulimie, …) traités médicalement, que les personnes atteintes d’obésité et en surpoids.

Les kilos émotionnels naissent de ce qu'une personne consomme des aliments pour une autre raison que la faim.

Quoi qu’il en soit, la faim émotionnelle se manifeste essentiellement suite à certains comportements associés à la recherche de réconfort dans la nourriture lors de 

En effet, ce qui la caractérise c’est la compulsion à ingurgiter des aliments nocifs pour la santé, en l’occurence des nourritures riches en graisses et en sucres. 

Lire la suite de “Les kilos émotionnels : que faire ?”

Le régime Miami : quoi de neuf ?

Le régime Miami ou South Beach Diet fait partie, à l’instar des régimes natman, thonon ou Scarsdale de ces régimes draconiens qui garantissent une perte de poids rapide sur quelques jours.

En effet, ce régime, très à la mode, préconise un apport calorique de 900 à 1200 kcal/jour et promet la perte de 3 à 6 kg en 14 jours. Un peu plus sur les deux premiers mois : jusqu’à 10 kilos.

C’est, d’ailleurs, le rapport entre la longueur du régime et le nombre de kilos perdus, –phase de stabilisation incluse– qui les diffèrent les uns des autres.

Toutefois, le régime Miami vise non seulement 

  • une perte de poids rapide, mais aussi 
  • l’amélioration des taux sanguins : triglycérides (acides gras stockés dans les tissus adipeux), cholestérol et glucides. 

Le régime Miami est un régime hyperprotéiné et hypoglucidique qui promet une perte de poids rapide en quelques jours.

En outre, il mise sur les graisses 

  • insaturées : huiles végétales, poisson gras : saumon, maquereau, sardine, hareng, truite, et les graines : sésame, potiron, … 
  • poly-insaturées : oméga 3 : huile de lin, chanvre, noix, et oméga 6 : huile de soja, maïs, tournesol,

bonnes pour l’organisme et le cœur.

Néanmoins, à l’instar des régimes de son espèce, le régime Miami est 

  • hyperprotéiné, 
  • hypoglucidique (moins de 30 g de sucre /jour)

Cependant, il ne se présente pas comme un régime hypocalorique classique.

Lire la suite de “Le régime Miami : quoi de neuf ?”