Le régime dissocié : perte de poids rapide, à quel prix ?

Le régime dissocié –dont le régime Shelton, le plus ancien– se fonde sur une stricte séparation des aliments en fonction de divers critères. 

En d’autres termes, le régime dissocié

  • permet de manger tout à condition que ce soit à différents moments. 
  • De plus, il facilite une perte de poids rapide.

Deux conditions qui en font un régime tendance. 

Par contre, il n’est pas toujours facile à suivre à cause des 

  • règles à observer
  • frustrations liées à la monotonie des repas.   

De fait, le régime dissocié est une sorte une mono-diète déguisée, que vous suivez de façon quotidienne ou hebdomadaire et qui varie selon la formule. 

Le régime dissocié est une sorte une monodiète déguisée, que vous suivez de façon quotidienne ou hebdomadaire et qui varie en fonction de la formule.

Au final, le régime dissocié vise à un prompt rassasiement afin de 

  • réduire l’appétit et 
  • accélérer la fonte des kilos.  

En réalité, il existe plusieurs régimes dissociés dont les plus célèbres sont les méthodes Montignac ou Antoine.

Le régime Antoine 

Au fond, c’est une monodiète consistant à ne consommer qu’un seul aliment par jour. 

Ainsi, se déroule votre semaine  : 

lundi : légumes ; mardi : viande ; mercredi : œufs ; jeudi : laitages ; vendredi : poisson ; samedi : fruits ; dimanche : féculents.

Lire la suite de “Le régime dissocié : perte de poids rapide, à quel prix ?”

L’index glycémique : mieux que les calories ?

L’index glycémique (ou indice glycémique) mesure la vitesse d’assimilation d’un aliment. 

Et du coup, la vitesse de concentration de glucose dans le sang après son ingestion. 

En fait, il permet de comparer le pouvoir glycémiant de chaque aliment.

À l’origine, l’index glycémique (IG) a été établi afin d’aider les diabétiques à mieux contrôler leur alimentation.

En effet, les aliments à index glycémique élevé produit de fortes sécrétions d’insuline, une hormone qui déclenche la faim. 

Seulement, une grande quantité d’insuline dans le sang entraine le stockage du glucose alimentaire sous forme de graisse. Et donc, l’augmentation du poids.  

Bien sûr, les diététiciens se sont vite aperçus de l’astuce pour provoquer une perte de poids rapide chez leurs clients. 

L’index glycémique (ou indice glycémique) est la mesure de la vitesse d’assimilation d’un aliment. Et donc, la vitesse de concentration de glucose dans le sang après l’ingestion.

D’ailleurs, le calcul de l’index glycémique entre dans la composition de nombreux régimes amaigrissants dont le régime Miami et le régime Thonon. 

Pourquoi, est-il important de le calculer ?

De fait, en cas de régime, il fournit une bonne indication du taux de glycémie dans le sang. 

Cependant, lorsqu’ils sont élevés, ces taux causent

  • des pics de glycémie, ainsi que l’augmentation des triglycérides et du mauvais cholestérol (LDL). 
  • Qui plus est, ils sont généralement suivis d’une baisse rapide d’énergie qui pousse à absorber des aliments sucrés, riches en gras. 

Ainsi s’installe un cercle vicieux…  

Lire la suite de “L’index glycémique : mieux que les calories ?”

Maigrir à 50 ans, plus facile qu’on ne croit

Maigrir à 50 ans, et plus, paraît généralement plus dur, parce que l’on a tendance à prendre du poids au moment de la ménopause.

En effet, à la ménopause s’opère un dérèglement hormonal –accompagné de transformations physiologiques (bouffées de chaleurs, …), émotionnelles et psychologiques (libido, sautes d’humeurs)– qui modifie l’appétit et facilite la rétention d’eau.

D’où quelques kilos en trop (en moyenne 7kg).

Maigrir à 50 ans, et plus, paraît plus difficile, parce que l’on a tendance à prendre du poids au moment de la ménopause.

Qui plus est, la ménopause signe l’arrêt de l’hormone de croissance, la somatotrophine, responsable du maintien de la masse musculaire. 

Par conséquent, les muscles s’atrophient, avec une perte de volume et de force. Ce qui favorise l’accumulation des graisses.

Toutefois, pour ce qui est de maigrir à 50 ans, la ménopause est moins en cause que le début du vieillissement. 

Lire la suite de “Maigrir à 50 ans, plus facile qu’on ne croit”

Les protéines font maigrir : vrai ou faux ?

Les protéines sont l’un des nutriments indispensables à l’organisme. C’est pourquoi, il est nécessaire d’en manger quotidiennement.

Contrairement aux deux autres macronutriments –glucides et lipides–, les protéines ne servent à stocker ni les hydrates de carbone ni les graisses. 

En réalité, elles ne sont tout simplement pas stockées par l’organisme. 

Dans l’ensemble, elles aident surtout à limiter la fonte musculaire.  

À cause de cela, elles sont particulièrement appréciées des adeptes de la musculation et de ceux qui veulent perdre du poids.

Les protéines sont indispensables à l'organisme. Il faut en manger quotidiennement.

Définition

De fait, les protéines collaborent à la construction, maintenance et réparation des tissus du corps, y compris

  • organes
  • muscles, 
  • tissus osseux, 
  • cheveux et ongles, 
  • cellules épidermiques (peau), 
  • sang, …

En outre, elles sont présentes dans de nombreuses hormones, enzymes et anticorps.

Lire la suite de “Les protéines font maigrir : vrai ou faux ?”

Maigrir : doit-on être mince ?

Maigrir, quand on est en surpoids, est capital. Non seulement pour sa santé, et aussi pour son  

  • bien-être personnel et 
  • estime de soi.

En effet, surpoids et obésité peuvent être source de maladies dont : 

  • l’hypertension, 
  • l’excès de cholestérol, 
  • le diabète de type 2, 

Sans compter divers problèmes psychologiques.

Toutefois, la question est de savoir, 

  • jusqu’où doit-on maigrir ? Et plus précisément,
  • doit-on nécessairement être mince ?

Avant de vouloir maigrir les questions à se poser sont : jusqu’où doit-on maigrir ? Et plus précisément, doit-on nécessairement être mince ?

Pour des raisons (génétiques, culturelles, morphologiques, …), nous ne sommes pas égaux au niveau poids. 

Certaines personnes stockent rapidement les kilos, même en mangeant raisonnablement, d’autres ne prennent pas un seul gramme, quand bien même elles dévorent.

Vous pensez peut-être que c’est injuste, surtout si c’est votre cas. Néanmoins, comme vous le savez probablement, c’est souvent une affaire de métabolisme.

Quoi qu’il en soit, ce n’est pas une fatalité. 

Lire la suite de “Maigrir : doit-on être mince ?”

Le chanvre : maigrir naturellement

Le chanvre est une plante annuelle, aussi appelée chènevis. et dont la graine oléagineuse a un goût de noisette.

Son exploitation est soit :  

  • industrielle (isolation, papier,  …) 
  • textile (tissus, cordage, …)
  • agricole (alimentation, cosmétique, …) 

À l’instar du lin, le chanvre est de plus en plus utilisé pour ses propriété nutritives exceptionnelles. Et notamment pour ses excellents effets diététiques et fortifiants. 

De fait, lin et chanvre sont essentiellement composés de protéines végétales énergétiques riches en minéraux et vitamines et qui pourtant sont peu connus, voire exclus de la consommation courante. 

Le chanvre ou chènevis est une plante dont la graine oléagineuse a un goût de noisette. Il a d'excellents effets diététiques.

Toutefois, contrairement au lin, le chanvre a mauvaise réputation. 

En effet, de par son appartenance à la famille des Cannabaceae, il est fréquemment confondu avec le cannabis (Cannabis Indica) qui en constitue la forme psychotrope.

Néanmoins, le chanvre (Cannabis Sativa) peut constituer un remarquable complément alimentaire naturel dans le cadre d’un régime amincissant.

Lire la suite de “Le chanvre : maigrir naturellement”

Le régime Scarsdale : à éviter

Le régime Scarsdale fait partie de ces régimes amaigrissants, à l’instar des régimes natman et thonon, particulièrement contraignants qui promettent une perte de poids rapide. 

Né au États-Unis dans les années 50, le régime Scarsdale entre dans la catégorie des régimes hypocaloriques extrêmes, à la fois : 

  • hyperprotéiné
  • hypoglucidique
  • hypolipidique

Toujours est-il que, pour le régime Scarsdale –l’un des plus draconiens qui soit–, l’apport calorique ne doit pas dépasser 1000 calories par jour. 

En réalité, il est limité à 600 ou 800 calories quotidiennement.

Le régime Scarsdale promet une perte de poids de 500 g par jour, pour un apport de 600 à 800 calories quotidiennement.

Et de fait, il garantit une perte de poids de 500 g par jour soit 7 à 8 kilos pour les deux semaines de régime.

Cependant, d’après de nombreux témoignages, la perte de poids est beaucoup moins conséquente qu’annoncée. 

Lire la suite de “Le régime Scarsdale : à éviter”