Les compléments alimentaires minceur : qu’en penser ?

Les compléments alimentaires minceur sont très prisés depuis quelques temps, car ils permettent non seulement de perdre du poids rapidement.

Et, si possible, sans faire de régime… 

Effectivement, ils peuvent être composés de

Et se présenter sous toutes les formes : gélules, comprimés, poudre ou ampoules. 

Toutefois, les compléments alimentaires en gélules sont les plus répandus. 

Quoi qu’il en soit, leurs propriétés nutritionnelles ou physiologiques les rend bénéfiques à la santé.

les compléments alimentaires minceur sont simplement des aliments riches en nutriments et dont l’objectif est de compléter l’apport nutritionnel de votre alimentation.

Cependant, ils sont soit 

  • critiqués pour les risques éventuels qu’ils représentent, soit 
  • appréciés pour les bienfaits qu’ils procurent.

En tout cas, ils ne laissent pas indifférents, notamment en raison de leur statut. 

En effet, les autorités sanitaires leur prêtent des propriétés thérapeutiques qui les assimilent à des médicaments. 

Par conséquent, pour s’en procurer, il faudrait se tourner vers un professionnel de la santé.

Or, la médecine conventionnelle ne prend pas en compte les maux chroniques qu’elle considère comme bénins.

De fait, cela crée un obstacle difficilement contournable en cas de choix d’auto-médication. D’où les critiques.

Lire la suite de “Les compléments alimentaires minceur : qu’en penser ?”

Les médecines douces minceur : à tester

Les médecines douces sont surtout connues comme alternatives à la médecine allopathique.

En effet, elles ont prouvé à maintes reprises qu’elles pouvaient même la remplacer.  

De fait, l’homéopathie, la naturopathie, la phytothérapie, l’aromathérapie ou l’hypnose ne se présentent plus. Elles ont montré leur efficacité à toute épreuve. 

À ces méthodes plutôt répandues s’ajoutent de nouvelles, venues d’Asie, telles que l’acupuncture, le Qi Gong, le Tai Chi ou encore la méditation et le yoga.

Parmi les médecines douces, on compte, bien sûr, l’homéopathie, la naturopathie, la phytothérapie, mais aussi l’acupuncture, le Qi Gong, le Tai Chi ou encore la méditation et le yoga.

Quoi qu’il en soit, ces techniques alternatives sont aussi appréciées, entre autre, pour :

  • la gestion du stress et des émotions, 
  • le traitement de la douleur, 
  • l’allègement de la dépression, 
  • le vieillissement,
  • le bien-être, …

Et, bien entendu, la perte de poids.  

Lire la suite de “Les médecines douces minceur : à tester”

Les cristaux pour maigrir : mythe ou réalité ?

Les cristaux ont depuis toujours fasciné les humains et, pour cette raison, été utilisés comme parures. 

Du reste, vous vous en êtes peut-être déjà offert comme bracelet ou pendentif. Et ce, simplement parce que vous étiez attiré(e) par sa beauté.  

Toutefois, les cristaux sont surtout appréciés pour leurs bienfaits. Et, en particulier, pour leur interaction sur l’ensemble de nos états d’être physiques et mentaux : stress, troubles digestifs, confiance en soi, problèmes de sommeil, … 

En réalité, leur champ d’application est illimité. 

 

Parmi les cristaux pour maigrir, le lapis lazuli est l'un des plus connus. Cette pierre gère les problèmes de digestion et de transit intestinal.
Lapis lazuli

D’ailleurs, la lithothérapie (pratique holistique de soins par les pierres), exploite leur influence subtile afin d’aider ceux et celles qui en ont besoin. 

Lire la suite de “Les cristaux pour maigrir : mythe ou réalité ?”

Les aliments calories négatives : qu’en est-il ?

Les aliments calories négatives sont des aliments renfermant très peu de calories. En fait, ce qui les rend spéciaux c’est leur valeur calorique dans le processus de digestion. 

En effet, selon le concept des aliments à calories négatives, la digestion serait plus calorique –c’est-à-dire qu’elle dépenserait plus de calories qu’ils n’en contiennent.

Autrement dit, l’organisme dépenserait plus d’énergie (calories) à les digérer qu’ils ne lui en apportent. 

En somme, les aliments à calories négatives n’apportent pas d’énergie, ils en brûlent. D’où leur appellation. 

Les aliments calories négatives sont des aliments sans ou avec très peu de calories.

Cela parait un peu farfelu au premier abord, car il est difficile de se représenter des calories négatives. Et de fait, on ne peut rien soustraire aux calories. Elles sont invariablement positives.

Toujours est-il que selon cette théorie, les aliments à calories négatives joueraient un rôle important dans la dépense énergétique (digestion) et en même temps stimuleraient le métabolisme et la production d’enzymes digestives.     

Les aliments à calories négatives sont caractérisés par leur faible index glycémique et leur pourcentage élevé en fibres. Qui plus est, ils sont généralement riches en eau, en oligo-éléments, minéraux, vitamines, …

D’autre part, ils offrent plusieurs bienfaits non négligeables. Ils  

  • favorisent la digestion ;
  • contrôlent la glycémie (taux de sucre dans le sang) ;
  • réduisent le mauvais cholestérol ;
  • limitent la rétention d’eau ;
  • abaissent l’anxiété et le stress ;
  • purifient le foie et le côlon

En outre, ils réduisent le risque de stockage de graisse, et du coup le gain en calories. 

Lire la suite de “Les aliments calories négatives : qu’en est-il ?”

Le régime flexitarien, qu’y gagnez-vous ?

Le régime flexitarien, vous connaissez ?

Avez-vous entendu parler de flexitarisme ou semi-végétarisme ? Suivez-vous un régime flexitarien à votre insu ? Ou peut-être, comme Monsieur Jourdain, êtes-vous flexitarien-ne sans le savoir ?  

Si vous souhaitez réduire votre consommation de viande, mais ne voulez pas devenir végétarien-ne, le régime flexitarien est peut-être ce qui vous convient.

Le régime flexitarien s’est imposé aux États-Unis dans les années 1990 afin de limiter la consommation de produits animaux. Ceci pour des raisons environnementales ou pour pallier la souffrance des animaux. 

L’idée était de basculer progressivement dans un régime végétarien, mais en s’accordant de temps en temps des repas incluant de la viande ou du poisson. Il est vrai qu’alors le végétarisme n’avait pas bonne presse. 

Le régime flexitarien vous permet de consommer aussi bien des produits animaux que des produits végétaux.

Vivement critiqué par les végétariens et végétaliens, le régime flexitarien s’est vu accusé de duplicité, et de contradiction vis-à-vis des valeurs proclamées et des actes affichés.

Il n’empêche que le régime flexitarien a connu très vite un énorme succès. En France, un tiers des ménages seraient flexitariens, avec seulement 2% de végétariens.

Les raisons de s’en réclamer sont multiples. Outre l’écologie et le bien-être animal, les pratiquants du régime flexitarien invoquent des raisons de santé, notamment pour la prévention du cancer.

Toutefois, est-ce bien nécessaire de lui coller une étiquette ? 

Lire la suite de “Le régime flexitarien, qu’y gagnez-vous ?”

La mono-diète : pour quoi faire ?

La mono-diète consiste à ne manger qu’un seul aliment ou une seule famille d’aliments par jour. Elle dure en général trois jours consécutifs et se compose de fruits ou de légumes connus pour leurs qualités de détoxification :

  • pommes : elles aident à éliminer les métaux lourds, 
  • raisins : pour assainir les émonctoires, 
  • bananes, …
  • carottes, excellentes pour la peau, 
  • céleris, …, 
  • soupes ou bouillons de légumes et aussi 
  • le riz pour nettoyer le sang. 

Il est par ailleurs conseillé de les manger bio –à volonté– afin d’éviter les pesticides ou herbicides. 

Il est également important de boire en quantité : eau, tisane, thé. Quant aux boissons sucrées, uniquement si elles proviennent des fruits ou légumes composant votre diète.

La mono-diète consiste à ne manger qu'un seul aliment ou une seule famille d'aliments par jour.

Il faut dire que si les mono-diète sont particulièrement appréciées des naturopathes, elle le sont moins du corps médical qui y voit une aberration. Car l’organisme  –et à plus forte raison, le foie– ne s’encrasse pas. 

La Nature aurait tout prévu afin qu’il se nettoie de lui-même. Sauf que notre alimentation actuelle est essentiellement industrielle, c’est-à-dire chimique, et donc inadaptée à nos émonctoires… 

Lire la suite de “La mono-diète : pour quoi faire ?”