Le chocolat pour maigrir : le bon plan ?

Le chocolat pour maigrir ?

C’est, pour la plupart d’entre nous un « non ».  

En effet, le chocolat est habituellement considéré comme un aliment particulièrement calorique. Sous-entendu, il fait grossir…

D’ailleurs, à l’approche des fêtes, les adeptes des régimes redoutent à l’avance ses prétendus effets désastreux sur leur ligne.

Au point de bêtement s’en priver !

Pourtant, il serait, selon certains, le parfait ingrédient pour mener à bien son régime amaigrissant. Pour d’autres, il ferait maigrir, en respectant, bien sûr, une bonne hygiène de vie.

Le chocolat pour maigrir, oui, …à condition d’en manger en petites quantités (comme du reste tous les aliments).

Le chocolat pour maigrir

De fait, le chocolat pour maigrir, oui, …à condition d’en manger en petites quantités (comme du reste tous les aliments). 

De plus, une étude américaine montre que, associé à une activité physique, 30 g de chocolat par jour (2 carrés) réduisent l’Indice de Masse Corporelle (IMC) et le tour de taille avec une perte de poids de 2 à 3 kg sur une période de 4 semaines. 

Lire la suite de “Le chocolat pour maigrir : le bon plan ?”

Les glucides : les ennemis des régimes ?

Les glucides souffrent généralement d’une image négative auprès du grand public. Souvent, d’ailleurs, véhiculée par certains médias.

En effet, ils sont accusés de 

  • faire grossir rapidement ;
  • causer du diabète ;
  • être addictifs.

Aussi, certains régimes amaigrissants sans glucides en font l’ennemi public numéro 1. 

Les glucides lents se transforment en glycogène (réserve en sucre de l’organisme) plus lentement et possèdent un potentiel de mobilisation modéré.

Par exemple, le régime hypoglucidique intensif (Low Carb) qui en affiche 75 à 100g /jour.

Ou bien, le régime cétogène (keto) qui joue sur une baisse drastique des glucides et le déstockage des graisses du foie.  

Effectivement, pour ce régime –qui utilise les corps cétogènes comme carburant de substitution–, l’apport en macronutriments est en moyenne :

  • 5% de glucides ;
  • 20% de protéines ;
  • 75% de lipides. 

Les glucides : apport

Pourtant, les glucides sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.

Lire la suite de “Les glucides : les ennemis des régimes ?”

La nutrithérapie : qu’apporte-t-elle de neuf ?

La nutrithérapie est une pratique née au États-Unis qui s’est installée avec beaucoup de succès en France.

La nutrithérapie consiste à traiter une grande partie des problèmes de santé via l’alimentation. Autrement dit, à se soigner en mangeant.

En fait, la nutrithérapie remet au goût du jour l’approche thérapeutique d’Hippocrate –le fondateur de la médecine conventionnelle, qui déjà reconnaissait le pouvoir curateur de l’alimentation–, en s’appuyant sur des procédés pharmacologiques modernes. 

Selon la nutrithérapie, il est possible de modifier l’état de santé d’une personne en modifiant son alimentation et ses apports en nutriments.

Elle permet d’intervenir à différents niveaux :

  • La prévention et le traitement de certains problèmes de santé.
  • La correction des déficiences et carences alimentaires.
  • L’amélioration de votre santé en utilisant des nutriments ciblés ou des substances actives extraites des aliments.

D’une façon générale, elle se définie comme une pratique holistique d’accompagnement des comportements alimentaires

Toutefois, elle se différencie de la diététique ou de la nutrition. En effet, contrairement à un(e) nutritionniste qui cherchera à équilibrer votre alimentation, un(e) nutrithérapeute se concentrera sur le rôle des nutriments dans la prévention et le traitement de vos problèmes de santé.  

La nutrithérapie consiste à traiter une grande partie des problèmes de santé via l'alimentation.

Néanmoins, une question demeure : qu’apporte la nutrithérapie de nouveau ? 

Lire la suite de “La nutrithérapie : qu’apporte-t-elle de neuf ?”

La mono-diète : pour quoi faire ?

La mono-diète consiste à ne manger qu’un seul aliment ou une seule famille d’aliments par jour. Elle dure en général trois jours consécutifs et se compose de fruits ou de légumes connus pour leurs qualités de détoxification :

  • pommes : elles aident à éliminer les métaux lourds, 
  • raisins : pour assainir les émonctoires, 
  • bananes, …
  • carottes, excellentes pour la peau, 
  • céleris, …, 
  • soupes ou bouillons de légumes et aussi 
  • le riz pour nettoyer le sang. 

Il est par ailleurs conseillé de les manger bio –à volonté– afin d’éviter les pesticides ou herbicides. 

Il est également important de boire en quantité : eau, tisane, thé. Quant aux boissons sucrées, uniquement si elles proviennent des fruits ou légumes composant votre diète.

La mono-diète consiste à ne manger qu'un seul aliment ou une seule famille d'aliments par jour.

Il faut dire que si les mono-diète sont particulièrement appréciées des naturopathes, elle le sont moins du corps médical qui y voit une aberration. Car l’organisme  –et à plus forte raison, le foie– ne s’encrasse pas. 

La Nature aurait tout prévu afin qu’il se nettoie de lui-même. Sauf que notre alimentation actuelle est essentiellement industrielle, c’est-à-dire chimique, et donc inadaptée à nos émonctoires… 

Lire la suite de “La mono-diète : pour quoi faire ?”